Traace

Prenez le contrôle de votre empreinte carbone !

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°769 Novembre 2021
Par Patrick NOLLET (2006)

Face au défi climatique, Traace permet aux organisations de prendre en main leur trajectoire carbone grâce à une solution logicielle regroupant à la fois un système de mesure et suivi d’empreinte mais aussi des outils d’aide à la décision pour identifier les actions de réduction les plus pertinentes. La start-up ambitionne de réaliser une forte croissance dans un secteur porteur et offrant de véritables opportunités. Entretien avec Patrick Nollet (2006), CTO et cofondateur de Traace.

 

Qu’est-ce que Traace ? Que proposez-vous concrètement ?

Fondée en 2020 par Rodolphe Denieau et Thomas Guyot, anciens consultants en stratégie, et moi-même, la start-up Traace propose une solution SaaS de pilotage carbone qui permet en effet aux entreprises de mesurer, d’analyser, de simuler et in fine de réduire leurs émissions carbone.

Nous nous positionnons au cœur de l’écosystème qui agit pour le climat en France, nous sommes labellisés Solar Impulse, nous respectons le standard Bilan Carbone, le Greenhouse gas (GHG) protocol et nous échangeons régulièrement avec l’ADEME et avec les différents acteurs autour des sujets de réduction des émissions, de séquestration de CO2

Concrètement, notre logiciel sur abonnement permet aux entreprises de réaliser leur bilan carbone, d’analyser de manière très fine les sources d’émission carbone qui correspondent à leurs différentes activités ou à leurs différents sites opérationnels, mais aussi de mettre en place et de suivre un plan d’action de réduction d’émissions.

Nous avons en interne des experts et des consultants issus des meilleurs cabinets spécialisés comme Carbone 4. Pour les projets les plus complexes, nous pouvons aussi être complémentaires des cabinets de conseil spécialisés qui vont définir la stratégie carbone globale. Dans ce cas, Traace va être utilisé pour faciliter la collecte de données par les consultants et surtout permettre aux équipes des entreprises de s’approprier et de suivre dans le temps la stratégie carbone mise en place par le cabinet.

Auprès de quelle typologie de clients intervenez-vous ?

Nous répondons aux besoins de toute entreprise souhaitant engager une démarche sérieuse de pilotage carbone et ne souhaitant plus se contenter de suivre ses émissions sur des tableaux Excel ou des logiciels de reporting extra-financier trop limités pour répondre aux nouvelles ambitions des entreprises sur ce sujet précis.

Nos clients sont généralement des entreprises qui ont des activités industrielles, ou alors qui ont des organisations d’une certaine complexité (avec de nombreuses filiales, implantées dans plusieurs pays par exemple). C’est là que notre outil va apporter beaucoup de valeur : en permettant de collecter des données en masse, des analyses fines des émissions, et le pilotage des actions de réduction à tous les niveaux de l’entreprise.

Jusque-là, sur les quelques dizaines de clients que nous avons, nous comptons plusieurs entreprises du domaine de la restauration, de l’agroalimentaire, de l’industrie, du bâtiment, du transport, mais, la méthodologie Bilan Carbone étant universelle, notre solution s’adapte à n’importe quel secteur d’activité.

Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises s’engagent à réduire leurs émissions carbone. Quelles sont les principales problématiques qu’elles rencontrent dans ce cadre ?

En effet, en voulant réduire leurs émissions carbone, les entreprises peuvent faire face à plusieurs difficultés comme :

la collecte des données qui vont servir à réaliser le bilan carbone, notamment dans une organisation complexe. Il y a souvent des interlocuteurs différents, des spécificités locales à prendre en compte et un niveau de maturité variable ;

la consolidation des données qui proviennent des différents échelons de l’entreprise de manière à avoir une vue d’ensemble sur l’empreinte carbone de l’entreprise. Cet ensemble de données granulaires va ensuite permettre à l’entreprise d’identifier précisément les principaux postes d’émissions, sur lesquels il faudra concentrer les efforts de réduction ;

centraliser et avoir une cohérence entre les bilans carbone des années passées : face à un cadre réglementaire en constante évolution, et des bases de données carbone qui s’affinent, il est essentiel de rester en conformité par rapport aux méthodologies qui changent, et de pouvoir comparer les différents sites entre eux.

En quoi la solution proposée par Traace les aide-t-elle dans ce cadre ? Pouvez-vous nous donner un cas d’usage concret de votre solution ?

Notre solution permet en effet de répondre à ces difficultés auxquelles les entreprises pourraient faire face. Notre outil permet de centraliser toutes les données et d’automatiser un grand nombre de tâches pour permettre à chaque collaborateur impliqué dans la gestion carbone de piloter sa partie selon le périmètre qui lui est attribué.

Concrètement, cela va permettre de responsabiliser les collaborateurs selon le niveau d’implication de chacun.

Pour donner un exemple de cas d’usage concret, parmi nos clients, il y a l’Agence française de développement (AFD) qui compte une centaine d’agences, partout dans le monde. Pour ce client, la collecte de données en particulier était complexe à mettre en œuvre. Il fallait s’assurer que la donnée remontait bien depuis chaque agence. La solution développée par Traace leur permet aujourd’hui de visualiser en temps réel l’avancée de la collecte, agence par agence, d’avoir des relances automatiques…

L’AFD a aussi eu le défi de pouvoir garder une cohérence dans les méthodologies utilisées dans les différents pays, et maintenant, Traace leur permet de s’assurer que les facteurs d’émissions utilisés sont adaptés à chaque pays, et que les émissions sont comptabilisées de la même manière dans chaque agence, et donc de pouvoir comparer les agences entre elles.

Et enfin, Traace leur permet aussi d’avoir une vision consolidée de leurs émissions, année après année, par pays, par agence et par direction, pour savoir où porter leurs efforts de réduction, grâce à cette vision d’ensemble.

Quels sont les axes de développement futurs de votre solution ?

Nous ambitionnons de nous renforcer sur la partie plan d’action, notamment par le développement d’un catalogue d’actions de réduction que les entreprises pourront mettre en place sur la base d’un moteur de recommandations que nous sommes en train de développer. L’objectif est de les rendre les plus autonomes possible pour qu’elles puissent localement choisir les actions les plus adaptées à leurs activités.

Ensuite, il y a une notion ROIste qu’on cherche à mettre en avant avec notamment toutes les actions par rapport à un prix du carbone qui va prendre plus d’importance dans les prochaines années. Et on est donc en train de développer un vrai outil d’aide à la décision autour du carbone, qui va prendre en compte plusieurs paramètres : les émissions carbone, l’adéquation à la trajectoire du groupe, mais aussi le ROI financier, puisqu’on parle de plus en plus de rapprochement entre comptabilité carbone et financière.

Quelle vision portez-vous sur votre secteur à plus long terme ?

Il y a de grands défis sociétaux pour les prochaines années notamment en termes de réduction des émissions avec une grande prise de conscience autour de l’influence de l’homme sur le dérèglement climatique. De plus en plus d’entreprises affichent d’ailleurs des objectifs ambitieux et donnent de vrais moyens à leurs équipes RSE.

Cela devient même un vrai enjeu de compétitivité pour les grands groupes qui s’y engagent et le réclament à leurs fournisseurs. C’est également un enjeu pour les consommateurs qui deviennent de plus en plus sensibles au fait de consommer de manière responsable. La réduction des émissions de carbone ne peut se faire que progressivement. C’est un effort sur le long terme et ce sont ceux qui auront démarré le plus tôt leur démarche de réduction carbone qui seront gagnants sur le long terme.

Poster un commentaire