Pour faire rayonner l’École et sa devise

Dossier : ÉditorialMagazine N°706 Juin/Juillet 2015
Par Laurent BILLÈS-GARABÉDIAN (83)

En réponse au rapport sur l’École soulignant le besoin de clarifier la vision de l’X dans la compétition internationale et dans le cadre de Paris-Saclay, le ministre de la Défense a affirmé de nouveau très fortement sa tutelle sur l’École et lui a demandé une révision du plan stratégique pour la fin de l’année en précisant que l’avancement en sera piloté par son cabinet.

Par ailleurs, le gouvernement vient de publier le décret sur la « pantoufle ». Dès la promotion 2015 et comme avant la réforme X 2000, les anciens élèves ne travaillant pas dix ans au service de l’État, soit la très grande majorité, devront donc rembourser leur scolarité.

L’AX a bien entendu soutenu le conseil de l’École dans cette réforme qui marque le souci que la communauté polytechnicienne a de l’intérêt général.

C’est dans le même esprit qu’avec la contribution de la communauté polytechnicienne, l’AX aidera l’École à se projeter vers l’avenir. Déjà au cours des derniers mois, le conseil de l’AX a tenu à réaffirmer le positionnement scientifique de l’École au meilleur niveau et en même temps à l’ouvrir davantage vers la fonction économique, l’entreprise, les partenariats scientifiques et l’international.

Nous avons également suggéré de diversifier les parcours et, en maintenant le niveau d’excellence, de rendre la formation plus flexible et plus adaptée aux attentes des élèves et aux besoins des employeurs en faisant disparaître la contrainte d’un classement unique pour tous les élèves en scolarité et en le réservant aux élèves qui le souhaiteraient.

C’est cette même ambition d’accompagner efficacement l’École qui nous a amenés à renouveler largement le conseil de l’AX. En gardant l’objectif d’un lien fort avec les groupes X et leur représentation et un travail encore plus harmonieux avec la Fondation de l’X, nous avons construit un conseil qui renforce le poids des acteurs clés de l’industrie et des entreprises créatrices d’emploi et de richesse pour notre pays.

J’ai eu l’honneur et la responsabilité de présider le conseil de l’AX pendant quatre ans. J’ai confiance dans sa capacité à jouer pleinement son rôle au service d’une École fidèle à sa devise et d’une communauté forte et active.
 

 

Poster un commentaire