Éditorial : vœux du président de l’AX pour la nouvelle année 1999

Dossier : ÉditorialMagazine N°541
Par François AILLERET (56)

En ce début d'année je suis heureux de vous présenter, selon la tradition, mes meilleurs vœux pour la nouvelle année. Je souhaite qu'elle vous apporte ainsi qu'à tous les vôtres beaucoup de joies et de satisfactions. Et que ceux qui rencontreront des épreuves trouvent le réconfort, en particulier dans l'amitié et la solidarité de la grande famille polytechnicienne.

Président de l'A.X. depuis quelque mois, je profite de cette occasion pour rendre hommage à mon prédécesseur Marcel Roulet qui, tout au long de ses quatre années de présidence, a conduit efficacement notre Association dans des circonstances et un environnement souvent difficiles. Je lui redis ici la reconnaissance de tous nos camarades et du Conseil de l'A.X.

L'année qui vient de s'achever a été contrastée dans notre pays et dans le monde sur le plan économique. La crise en Extrême-Orient, en Amérique latine, en Russie a assombri des perspectives prometteuses et même parfois euphoriques. L'Europe et la France ont été certes relativement épargnées par cette crise mais, en l'absence de mécanismes de régulation adaptés, des secousses restent possibles. Plus que jamais il est nécessaire de comprendre, de réfléchir et d'entreprendre pour écarter les menaces et réduire cette terrible plaie du chômage avec son cortège d'exclusions, dont souffrent bien des pays dont la France.

À cet égard, plusieurs groupes dont X-Action et X-Europe sont des lieux de réflexion et d'échange fort utiles et intéressants pour appréhender une situation qui, par la mondialisation, est sans équivalence dans le passé. Bien entendu La Jaune et la Rouge ouvrira, selon un usage maintenant bien établi, ses colonnes aux meilleurs travaux du domaine.

Dans la rubrique "Vie de l'Association" vous avez pu suivre l'activité du Conseil sur l'avenir de l'École. Une profonde évolution a été engagée il y a quelques années et se poursuit. Elle est indispensable pour que l'X puisse garder son rang national et aussi accéder à une notoriété internationale véritable qui aujourd'hui n'est pas acquise. Le Conseil de l'A.X. a clairement manifesté son appui à l'ouverture de l'X sur l'étranger et au projet d'une quatrième année optionnelle très diversifiée, hors de l'École, mais sous son égide.

Nous avons exprimé notre ferme volonté qu'après suppression du service militaire la formation humaine et l'ouverture à la société française demeurent, sous une forme à préciser, partie intégrante de la scolarité. L'A.X. se veut constructive et vigilante sur ce dossier essentiel et complexe.

Au nom de l'A.X. et de son Conseil, je vous redis nos meilleurs vœux pour la nouvelle année en vous assurant de nos sentiments chaleureux et dévoués.

Poster un commentaire