Pierre VASSEUR (50)

Pierre VASSEUR (50), ancien directeur des laboratoires de l’X

Dossier : TrajectoiresMagazine N°711 Janvier 2016

Fils et neveu de polytechniciens, Pierre Vasseur sort de l’École dans le corps des officiers des Transmissions. Après un passage dans l’encadrement militaire à l’X, il fait Supélec puis l’École supérieure de guerre et enfin l’Enseignement militaire supérieur scientifique et technique.

Une carrière d’abord militaire

Pierre Vasseur débute véritablement sa carrière en 1961 comme adjoint au directeur scientifique de la Direction des recherches et moyens d’essais (DRME) du ministère de la Défense, puis est détaché en 1963 à la Direction scientifique et technique du CNES comme chef de la division « Études techniques avancées ».

En 1966, il publiait avec E. Fabre « Mesures sur un plasma produit par laser » (Physics Letters), « Comparaison entre deux techniques de mesures d’un plasma en expansion rapide » (CRAS), suivis de nombreux autres articles dans Physics Letters ou Physics of Fluids.

De la rue Descartes à Palaiseau

En 1965, il est nommé responsable scientifique de la section physique des milieux ionisés du laboratoire de physique du professeur Jean Vignal (16), à l’X à Paris, devenue en 1967 le laboratoire de physique des milieux ionisés dont il est le premier directeur.

En lien avec la DRME, il étudie les lasers : application à la télémétrie, au guidage, à la séparation isotopique ; les matériaux semi-conducteurs, détection infrarouge, composants électroniques, etc. ; et la physique des plasmas, effets non linéaires, propulsion ionique, etc.

Suite aux réformes de 1972, l’École polytechnique se voit doter d’une politique de recherche soutenue par son Conseil d’administration, présidé par Pierre Guillaumat (28).

D’abord secrétaire général puis directeur des laboratoires de l’École polytechnique de 1972 à 1994 – sous la direction du directeur de l’Enseignement et de la Recherche à partir de 1978 –, Pierre Vasseur a fortement contribué à la création du Centre de recherche de l’X en lien avec l’implantation à Palaiseau, et à la création du Centre de calcul vectoriel pour la recherche.

Il a notamment soutenu la pluridisciplinarité de la recherche de l’X en favorisant la création de deux nouveaux laboratoires en 1974 : le laboratoire de gestion et le laboratoire de mathématiques appliquées. Il leur a ensuite constamment apporté son soutien, ce qui fut un atout essentiel dans leur développement.

Il a su faire de grands choix, des arbitrages sur les attributions de postes, de locaux, de budget, de personnel, avec une réelle diplomatie. Il laisse le souvenir d’un manager accompli, à la fois discret et efficace.

Un promoteur des coopérations scientifiques

En 1994, Pierre Vasseur devient président de l’association Île-de-Science, qui regroupait alors quatorze établissements de recherche du plateau de Saclay.

Il fut également président de l’Association française pour l’étude et le développement de l’énergie solaire (1977-1980), président du Groupe de réflexion sur l’implosion par laser (1975-1976), animateur d’un groupe de travail sur le calcul scientifique avec P. Fleury (1980), membre du groupe d’étude Friedel-Lecomte sur l’École polytechnique (1982).

Pierre Vasseur était chevalier de la Légion d’honneur et commandeur de l’Ordre national du Mérite.

Merci à Olivier Azzola, archiviste de la Bibliothèque centrale de l’X, et Michel Berry (63), ancien directeur du Centre de recherche en gestion, pour les informations qu’ils nous ont fournies.


Alice Tschudy
,
chargée de communication scientifique à l’X

Jean-François Colonna,
chercheur au Centre de mathématiques appliquées de l’X

Commentaire

Ajouter un commentaire

19710275répondre
4 janvier 2016 à 7 h 46 min

Pierre VASSEUR fut aussi un escrimeur
A cette nécrologie, j’aimerais ajouter que Pierre VASSEUR fut un excellent escrimeur, combatif et tenace; j’ai gardé un excellent souvenir de nos assauts .

Répondre