“ Notre objectif est d’atteindre 100% biogaz d’ici 2040

Dossier : Vie des EntreprisesMagazine N°736 Juin 2018
Par Steven SELS

Quelques mots pour nous présenter Primagaz et son positionnement sur le marché de l’énergie ?

Primagaz fait partie d’un groupe familial international SHV Energy, le leader mondial du GPL. SHV Energy est une société néerlandaise qui opère dans 28 pays et sert plus de 30 millions de clients.

Primagaz est un acteur historique du groupe en France. Nous apportons le gaz dans toutes les zones qui ne sont pas raccordées au réseau, soit plus de 80 % du territoire national. Nous apportons donc le confort et la puissance de cette énergie aussi bien aux industriels et aux agriculteurs, qu’aux particuliers.

Le gaz va être amené à jouer un rôle très important dans le cadre de la Transition Énergétique.
Qu’en est-il concrètement ?
Comment votre activité est-elle impactée ?

Notre sujet principal à l’heure actuelle est bien évidemment la Transition Énergétique. Nous avons un rôle considérable à jouer dans la réduction de l’impact carbone. Notre spécificité à ce niveau est que 80 % de notre impact ne se joue pas en interne, au sein de Primagaz, mais chez nos clients.

Pour impacter positivement la qualité de l’air et réduire l’impact carbone, nous devons donc permettre de faire évoluer les habitudes des consommateurs, qui ont encore, au cœur des territoires où nous opérons, largement recours au fioul.

“Derrière cette volonté forte, notre défi est donc d’accompagner nos clients du fioul ou du tout électrique vers le gaz, dans un premier temps, pour basculer vers le biopropane dans un second temps”

Les avantages du gaz dans la transition énergétique sont multiples. Par exemple, le propane émet déjà 20 % de CO2 de moins que le fioul et pratiquement aucune particule fine.

En parallèle, cette énergie est aussi stockable, alors que la question du stockage et des batteries reste encore un véritable verrou technologique et scientifique pour les énergies renouvelables.

Cela permet d’avoir une densité d’énergie disponible à tout instant sur le territoire français, sans oublier qu’elle peut être utilisée aussi bien par les professionnels que les particuliers.

En outre, Primagaz accélère aussi sur la voie de la mobilité durable avec le GPLc et le GNV qui offre une solution concrète au transport routier. Deux stations GNV sont déjà opérationnelles en France, situées directement sur le réseau autoroutier de notre partenaire AVIA, respectivement à Limoges et à Montélimar.

Le GNV contribue à une meilleure qualité de l’air avec une réduction des particules fines de près de 99 % par rapport à un véhicule diesel.

Enfin, nous avons aussi pour ambition de développer les biogaz :

  • avec le biopropane, identique au propane mais issu de la biomasse, déjà disponible et stockable sur son lieu de consommation;
  • et le biométhane, sous sa forme liquide;

Avec SHV Energy, notre ambition est de pouvoir fournir du gaz renouvelable à l’ensemble de nos clients, dans le monde entier, à horizon 2040.

Nous venons de livrer nos premières tonnes de biopropane en France. Et si les volumes prévus d’ici 2020 sont déjà importants, il restent encore limités. Derrière cette volonté forte, notre défi est donc d’accompagner nos clients du fioul ou du tout électrique vers le gaz, dans un premier temps, pour basculer vers le biopropane dans un second temps.

Revenons justement au biopropane en France.
Pouvez-vous nous en dire plus ?
Qu’est-ce cela va changer au niveau de votre offre ?

Le biopropane est une nouvelle énergie renouvelable. Il est d’ailleurs certifié ISCC et son facteur d’émission est enregistré dans la Base Carbone® de l’Ademe depuis décembre 2017. Il est produit uniquement à partir de déchets industriels recyclés (80 %) et d’huiles végétales (20 %).

C’est donc un gaz renouvelable dont les émissions sont faibles et dont les performances énergétiques sont identiques au propane. En effet, son facteur d’émission sur le cycle de vie est de seulement 60 grammes de CO2 eq par kWh, soit une réduction de plus de 78 % par rapport aux énergies fossiles de référence.

Notre biopropane est produit à Rotterdam en Hollande, par Neste, avec qui notre maison mère, SHV Energy a conclu un partenariat d’exclusivité pour la production de 40 000 tonnes par an.

Au fur et à mesure, nous allons ainsi pouvoir faire évoluer nos lignes de produits :

  • l’habitat : le biopropane s’inscrit dans la future RE2020. Des projets sont prévus (écoquartiers, maisons neuves, habitats sociaux) avec un objectif d’avoir 50 % de projets de construction de maison individuelle alimentée au biopropane en 2019;
  • la mobilité : le bioproprane est 100 % compatible avec les véhicules GPL existants. Il devient une solution pour permettre à la France d’atteindre ses objectifs en termes de mobilité durable. Notre but est d’intégrer 8 % de biopropane dans le réseau GPL dès cette année;
  • l’agriculture et l’industrie : le biopropane va permettre de contribuer à la réduction de l’empreinte carbone de ces secteurs. Deux contrats avec de grands industriels sont déjà signés et nous visons plus d’une dizaine d’autres projets d’ici 2020;
  • sans oublier, le remplacement dès cet été de la traditionnelle bouteille de gaz par une bouteille 100 % biopropane.

Quels sont peut-être les enjeux qui persistent ?

PRIMAGAZ EN BREF

  • Filiale du groupe SHV Energy
  • Plus de 740 collaborateurs
  • 4 énergies gaz liquéfifié
  • 2 activités principales :
    la bouteille et l’énergie
  • Plus de 200 000 clients
  • 3 terminaux maritimes
  • 2 centres emplisseurs
  • 18 sites de stockage

SHV ENERGY EN BREF

  • N°1 mondial de la distribution de GPL
  • Plus de 15 000 collaborateurs dans le monde
  • 30 millions de clients dans le monde
  • Présent dans 28 pays sur 3 continents

Nous sommes sur un produit d’origine biosourcée développé uniquement à partir de sources d’origine renouvelable. Parce que nous utilisons la même molécule que le propane standard, le biopropane peut être incorporé directement dans notre réseau de distribution actuel et existant sans aucune différence pour les utilisateurs ni coût d’équipement supplémentaire.

Dès lors, le principal enjeu se situe davantage autour de la disponibilité des biogaz de manière générale. Comme pour d’autres énergies renouvelables naissantes, la problématique est de développer de nouvelles filières d’approvisionnement.

Si actuellement, nous sommes déjà sur des produits de deuxième génération, SHV Energy engage aussi des projets de recherche et développement dans le monde entier pour développer la troisième génération; notamment à partir d’algues et de déchets agricoles. Cette évolution va permettre d’aborder sous un nouvel angle la question de l’approvisionnement.

Enfin, nous devons être en mesure de développer des filières locales et des circuits plus courts, notamment d’économie circulaire. Et nous abordons déjà ces questions avec nos clients agriculteurs, qui demain, pourraient aussi devenir des fournisseurs.

Poster un commentaire