page 57 du livre Noa-Noa de Gauguin

Noa Noa, le rêve de Gauguin par lui-même

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°699 Novembre 2014Rédacteur : Jonathan CHICHE (05)

« Messieurs, pour aller au plus pressé, buvons au retour de Paul Gauguin ; mais non sans admirer cette conscience superbe qui, en l’éclat de son talent, l’exile, pour se retremper, vers les lointains et vers soi-même. » Ainsi Stéphane Mallarmé porte-t-il un toast, le 23 mars 1891, lors d’un banquet qu’il préside en l’honneur…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer