Elèves de l'École polytechnique

Mobiliser élèves et anciens autour des ambitions de l’X

Dossier : La Fondation de l'École polytechniqueMagazine N°720 Décembre 2016
Par Anthoine DUSSELIER (14)

La Fondation contribue quotidiennement à divers composantes de la vie d’un élève. C’est pourquoi il existe un binet des Ambassadeurs qui assure les relations entre la Fondation et les élèves, mais aussi recherche le contact des anciens pour leur montrer ce qu’est devenu l’École.

Tu es président du binet des Ambassadeurs. Pourquoi te mobilises-tu dans les relations avec la Fondation, en général, et dans la campagne, en particulier ?

Parce que l’action de la Fondation contribue quotidiennement à ma scolarité à l’X, depuis mon environnement de travail et de vie, jusqu’aux opportunités de mobilité à l’international ou à la mixité des élèves qui m’entourent.

Par exemple, je me lève le matin sur le campus et me rends en cours et je retrouve un ami brésilien qui a pu rejoindre l’X grâce à une bourse de la Fondation.

“ C’est tous ensemble que nous pourrons accompagner au mieux les ambitions de l’École ”

Nous y côtoyons des enseignants-chercheurs de haut niveau comme Mathieu Rosenbaum, porteur de la nouvelle chaire sur la régulation financière financée par le Friends of École polytechnique, structure sœur de la Fondation basée aux États-Unis.

Ensuite, je rejoins mon groupe de Projet scientifique collectif, nous nous rendons dans l’espace entrepreneuriat, financé grâce à la générosité du mécène Patrick Drahi (83), où nous profitons du fablab pour réaliser notre prototypage.

L’après-midi, je fais des recherches sur les États- Unis où je souhaite réaliser ma quatrième année. Là encore, je pourrai solliciter la Fondation pour un prêt à taux zéro.

De très nombreuses composantes de la vie d’un élève polytechnicien sont rendues possibles grâce à la Fondation.

Comment se concrétise la mission du binet des Ambassadeurs ?

D’une part nous sommes les représentants des élèves en cours de scolarité auprès de la Fondation et d’autre part nous sensibilisons les élèves sur les actions de la Fondation. C’est un point particulièrement important car les élèves sont les donateurs de demain.


L’action de la Fondation contribue quotidiennement à ma scolarité à l’X, depuis mon environnement de travail et de vie, jusqu’aux opportunités de mobilité à l’international ou à la mixité des élèves qui m’entourent. © ÉCOLE POLYTECHNIQUE – J. BARANDE​

De plus, nous sommes une vitrine de ce qu’est l’École aujourd’hui auprès des anciens. Nous sommes donc des vecteurs privilégiés pour leur montrer en quoi l’École a besoin de leur soutien pour se développer, mener à bien ses projets et rayonner à l’international.

De plus, cette proximité avec les anciens nous aide également à collecter des dons. Nous avons, par exemple, réalisé un challenge des ambassadeurs en décembre 2015. Tous les membres du binet ont contacté les anciennes promotions pour lever des fonds pour la Fondation. Nous avons récolté 20 k€ de dons auprès d’eux et certains sont, depuis, devenus des donateurs récurrents.

Dernièrement, nous avons également collaboré au lancement d’une nouvelle action avec la start-up Birdycent accélérée à l’École pour créer une cagnotte en ligne dédiée aux élèves pour le soutien de notre école.

Quels rôles peuvent jouer, dès aujourd’hui, les élèves de l’École et leurs parents dans cette nouvelle campagne de levée de fonds ?

Les élèves peuvent y participer. En donnant, mais aussi en sensibilisant leurs proches. Ils sont, tous, des ambassadeurs ! En s’impliquant dans la campagne, ils inciteront les anciens à les suivre. La dynamique doit partir d’eux.

Quant à leurs parents, ils ont un rôle financier à jouer. Mais pour cela, nous devons les inciter à ne pas pratiquer d’autocensure.

Car tous les donateurs ont une place à prendre. Et c’est tous ensemble que nous pourrons accompagner au mieux les ambitions et les projets de l’École.

Articles similaires:

Poster un commentaire