Fibre entrepreneur à l'Ecole polytechnique

Une campagne en lien étroit avec la stratégie de l’École

Dossier : La Fondation de l'École polytechniqueMagazine N°720
Par Jacques N. BIOT (71)

L’École veut accélérer et amplifier son rayonnement. La nouvelle campagne de levée de fonds va permettre de soutenir cette ambition en apportant des moyens dans les trois métiers de l’École : la recherche, la formation et l’entrepreneuriat. Dans cette quête de l’excellence, l’École reste inspirée par la même vision qu’à l’origine : la science au service du bien collectif.

Comment la nouvelle campagne de levée de fonds de la Fondation vient-elle soutenir les ambitions de l’École polytechnique ?

Après le succès de la première campagne de levée de fonds, la nouvelle campagne qui vient d’être dévoilée va permettre d’accélérer et d’amplifier le rayonnement de l’École.

Dans le contexte international hautement compétitif de l’enseignement supérieur et de la recherche, l’X poursuivra ainsi une stratégie de croissance, et de développement de sa marque, pour accroître sa part de marché des meilleurs étudiants internationaux en science et en technologie.

“ L’École est inspirée par une vision qui demeure pleinement d’actualité : la science au service du bien collectif ”

Conformément au Contrat d’objectif et de performance 2017-2021, que vient d’adopter notre conseil d’administration, la croissance se déclinera dans les trois métiers de l’École, fortement intriqués au service de la création de valeur : la recherche, la formation et l’entrepreneuriat.

Elle sera financée de manière complémentaire par le soutien combiné de l’État et des donateurs, et par le développement des ressources propres, qui constitue une impérieuse obligation pour nos équipes.

Quel rôle sociétal l’École entend-elle jouer grâce au soutien de la campagne ?

Dès sa fondation en 1794 à l’initiative du Comité de salut public, confronté alors à une redoutable menace extérieure, l’École est inspirée par une vision qui demeure pleinement d’actualité : la science au service du bien collectif.

Comme au premier jour, l’École considère l’innovation comme moteur essentiel de la prospérité et se fixe pour objectif de répondre aux quatre défis majeurs — économique, climatique, sanitaire et sécuritaire — qui se posent à notre société en ce début de XXIe siècle.

À cette fin, sa mission est de produire et partager des connaissances scientifiques, pluridisciplinaires, au plus haut niveau, pour ses étudiantes et étudiants rigoureusement sélectionnés, pour l’industrie et pour la société, en développant l’audace, l’esprit entrepreneurial et le sens de l’intérêt général dans ses recherches, dans ses enseignements et dans son fonctionnement propre.

Dans quel univers évolue l’École et quels sont ses atouts ?

L’univers concurrentiel des universités mondiales de science et de technologie est soumis à des évolutions profondes et rapides, sous l’effet conjoint de la mondialisation et du foisonnement des technologies de rupture.

“ La campagne de levée de fonds va jouer un rôle de puissant catalyseur ”

Elles font face à une pression compétitive exacerbée par les classements et une intensité capitalistique croissante, à l’impact de la numérisation sur les modes de production et de partage des connaissances scientifiques, à la libéralisation de l’économie, et au repli de l’influence des États.

Leader français dans le champ des grandes écoles d’ingénieurs, l’X jouit, dans ce monde en transformation rapide, d’incorporels puissants que sont l’excellence de sa sélection, la qualité de sa production scientifique et de sa pédagogie, le rayonnement intellectuel, économique et scientifique de ses alumni, la renommée de sa marque, son ouverture internationale, et son mode de gouvernance ouvert, stable et participatif.

Quelle stratégie de croissance l’École va-t-elle adopter pour les cinq années à venir ?

Les décisions du ministre de la Défense à fin 2015 donnent un nouvel élan à la stratégie de croissance de l’École et nous confèrent explicitement le mandat de rivaliser avec les meilleures universités internationales de science et de technologie.

L’X entretiendra une recherche de tout premier plan aux frontières de la connaissance tout en développant activement les applications de ses découvertes. Dans ce domaine, la croissance se développera grâce au recrutement supplémentaire d’enseignants-chercheurs de stature internationale, à la stimulation des activités de partenariat industriel et de valorisation, à la poursuite d’initiatives alignées sur huit thèmes d’excellence.

ATTIRER LES MEILLEURS

En matière de formation, l’École attirera et sélectionnera des étudiants du meilleur niveau scientifique dans ses trois cycles actuels de formation initiale (cycle ingénieur, diplôme national de master et doctorat), dans les cycles de formation initiale en cours de création sur le modèle international (programmes du Graduate Degree, dès 2016, et de Bachelor dès 2017) et dans ses programmes certifiants et diplômants d’Executive Education.

Elle prodiguera un enseignement pluridisciplinaire au plus haut niveau, à forte composante humaniste, intégrant la formation humaine et les sports, et maintiendra une employabilité exceptionnelle pour ses diplômés dans l’ensemble des secteurs de l’économie (recherche, industrie et services, service public).

Parallèlement au renforcement des enseignements en présentiel, l’X poursuivra la production de MOOCs supplémentaires, pour moitié en français et moitié en anglais.

Développer une culture expérimentale et entrepreneuriale

Enfin, s’appuyant sur les outils techniques, pédagogiques et d’animation implantés au Drahi-X Novation Center, l’X continuera à développer de manière dynamique la culture expérimentale et entrepreneuriale au sein de l’École, la formation à la mise en œuvre des projets innovants, l’accompagnement des initiatives des étudiants, des chercheurs et des partenaires des laboratoires de l’École, et plus généralement la création d’un écosystème favorisant le financement des projets entrepreneuriaux.

La croissance dans ce domaine se poursuivra avec la montée en puissance de l’accélérateur, et la saturation de l’incubateur.

INVESTIR POUR LE FUTUR

Pour financer cette croissance dans ses trois métiers, l’X va bénéficier d’une dotation publique complémentaire, significative, de 60 M€ sur cinq ans, en vue d’améliorer son rang dans la compétition internationale face à des homologues significativement mieux dotés.

Au terme de cet investissement, l’École devra financer le reste de ses besoins grâce à l’accroissement de ses ressources propres issues de la recherche partenariale, du mécénat (particuliers et chaires d’entreprises), des frais de scolarité des différents cursus et de la formation continue, et des revenus de la création d’entreprises et de la valorisation.

La campagne de levée de fonds va jouer dans ce contexte un rôle de puissant catalyseur en accompagnant et en accélérant nos investissements pour le futur.


L’X continuera à développer de manière dynamique la culture expérimentale et entrepreneuriale au sein de l’École.
© ÉCOLE POLYTECHNIQUE – J. BARANDE

Poster un commentaire