Marc Legrand

Marc Legrand (74) grand bâtisseur et montagnard chevronné

Dossier : TrajectoiresMagazine N°764 Avril 2021
Par Benoît de RUFFRAY (87)

Décédé le 13 janvier dernier, Marc Legrand a fait une brillante carrière dans le monde du BTP et fut en particulier directeur général de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau au moment de sa construction entre 2001 et 2005.

 

Marc Legrand est né à Neuilly-sur-Seine en 1955. Il appartient à la 4e génération d’une grande famille polytechnicienne et est le fils de Gilles Legrand (45), qui a longtemps enseigné à l’École. Il a effectué ses études au lycée Pasteur à Neuilly, avant d’intégrer l’X et l’ENPC.

En 1979, il est nommé chef d’arrondissement à la direction départementale de l’équipement du Nord et, en 1984, il rejoint le ministère de l’Industrie comme adjoint, puis chef du service du charbon. En 1987, il est nommé conseiller technique pour les transports terrestres au cabinet du ministre délégué chargé des Transports, avant de devenir, en 1988, conseiller auprès du directeur de l’eau et de la propreté à la mairie de Paris. Il quitte la fonction publique pour rejoindre la société Quillery en 1989. Il prend tout d’abord la direction du département travaux publics, puis devient directeur régional Île-de-France travaux publics en 1993 et directeur des grands travaux de 1997 à 2000.

La responsabilité d’un ouvrage emblématique

En 2001, il est nommé directeur général de la Compagnie Eiffage du Viaduc de Millau et va diriger la réalisation de cet ouvrage emblématique durant quatre ans, appliquant la règle fondamentale de la construction : gouverner, c’est prévoir. Comme l’a écrit Michel Virlogeux (65) à sa mémoire : « Grâce à son organisation sans faille, à la rapidité des décisions qu’il prenait sur des bases solides, à la confiance qu’il dégageait malgré une apparente impulsivité, il a permis d’achever les travaux dans les délais prévus […], avec une maîtrise permise par la solidarité de l’ensemble de ses équipes. »

Il sera ensuite nommé président de TP Ferro en 2005, puis, en 2011, président d’Eiffage Rail Express il pilotera à ce titre la réalisation de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire. À partir d’août 2017, il dirigera les concessions d’Eiffage, contribuant à faire du groupe un acteur durable du ferroviaire et de l’aéroportuaire.

Marc Legrand était l’un des ingénieurs les plus brillants de ces dernières décennies. Il était doté d’un esprit de synthèse hors du commun et d’une capacité à expliquer et résoudre un problème avec une simplicité désarmante. Il a également impressionné tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer, par ses qualités humaines exceptionnelles. Leader né, doté d’une grande humilité, il portait un regard bienveillant sur chaque personne et avait un don immense pour mettre les autres en avant et pour les faire grandir.

Un goût marqué pour le sport

Marc Legrand était avant tout un homme aux passions multiples : la vie, les autres, la musique, la gastronomie, sans oublier le sport. Il aura parcouru le monde entier pour participer à des courses ou assister à des compétitions.

Marc Legrand était un montagnard chevronné, alpiniste reconnu, décoré en 2001 du Choucas d’or de la compagnie des guides de Chamonix et membre du Club alpin français.

Il pratiquait également la course à pied. Il aura pris le départ de toutes les éditions de la Course Eiffage du Viaduc de Millau entre 2007 et 2016, un semi-marathon avec 390 mètres de dénivelé, et participé plusieurs fois au Marathon de New York, qu’il aura encore couru en 2017.

Il aura aussi traversé de nombreuses frontières pour assister aux combats des boxeuses françaises, dont il était l’un des plus grands soutiens.

Marc Legrand aura fait preuve d’un courage et d’une pugnacité indescriptibles dans sa lutte contre la maladie durant près de vingt-cinq ans, sans jamais se plaindre, ni baisser les bras. Il aura tenu son poste et dirigé ses équipes jusqu’aux derniers jours. Marc Legrand était un être à part, aux immenses qualités humaines, qui aura marqué de son empreinte le monde du BTP.

Poster un commentaire