Les vins de Vosne-Romanée

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°596 Juin/Juillet 2004Rédacteur : Laurens DELPECH

Vosne-Romanée est situé en Bourgogne, au cœur de la Côte de Nuits entre Dijon et Beaune. Ses voisins immédiats sont le Clos de Vougeot, Chambolle-Musigny et Nuits-Saint-Georges. C’est le village où l’on trouve le plus de grands crus rouges de Bourgogne, dont la fameuse Romanée-Conti. Vosne- Romanée produit d’ailleurs plus de grands crus et de premiers crus que de vins avec la seule appellation village, ce qui en dit long sur la qualité du vignoble… L’abbé Courtépée, dans sa célèbre “ Description du Duché de Bourgogne ”, écrivait déjà à la fin du XVIIIe siècle “ Il n’y a point à Vosne de vin commun. ” Cette prestigieuse appellation, composée exclusivement de vins rouges, se partage en réalité entre deux communes : Vosne-Romanée et sa voisine Flagey-Échézeaux. Sous un sommet aride, le grand coteau qui court sur les deux villages jouit d’une situation extrêmement abritée et d’une exposition sud-est idéale, contribuant au parfait mûrissement du raisin.

Sur Vosne, au nord de l’appellation, à mi-pente sur le coteau, exposé au levant se trouve le grand cru Richebourg (8 ha), un vin à la robe intense, au fruité exubérant, avec une structure puissante qui lui confère une touche de fermeté : ce grand cru mérite de vieillir. Le Domaine de la Romanée-Conti en possède près de la moitié.

Juste en dessous sur le coteau, la Romanée-Saint- Vivant fut créée par l’abbaye de Saint-Vivant à la fin du IXe siècle. Sa superficie est de 9,5 hectares ; le Domaine de la Romanée-Conti est propriétaire de plus de la moitié de ce grand cru.

Monopole du domaine éponyme, La Romanée-Conti est située immédiatement au nord des vignes de Romanée Saint-Vivant, à l’est de celles de Richebourg. La superficie est petite (1,8 ha), mais l’exposition au levant, la situation à mi-pente, un drainage optimal, la complexité du terroir sont autant de conditions idéales pour produire le plus grand des grands crus rouges de Bourgogne.

Juste au-dessus de la Romanée-Conti, la Romanée est la plus petite AOC de France avec 84 ares et 52 ca. Contrairement à son illustre voisine elle est plantée parallèlement aux courbes de niveau, d’est en ouest. Propriété de la famille Liger-Belair, elle est commercialisée par la maison Bouchard Père et Fils.

À l’est de la Romanée et de la Romanée-Conti, on se retrouve dans La Grande Rue (1,51 ha), qui a été élevée au rang de grand cru en 1990. C’est un monopole de la famille Lamarche.

Ensuite vient La Tâche, le plus sudiste de tous les grands crus de Côte de Nuits. Deux climats la composent : La Tâche (1,5 ha) et les Gaudichots ou La Tâche (4,5 ha). L’ensemble forme un monopole qui appartient au Domaine de la Romanée-Conti. Couleur soutenue, richesse du bouquet, plénitude de la bouche, aptitude au vieillissement, certaines années La Tâche rivalise avec La Romanée-Conti.

Les deux grands crus de Flagey se nomment Grands Échézeaux (9,13 ha) et Échézeaux (environ 38 hectares). Les Grands Échézeaux sont adossés au Clos de Vougeot. Ils ont été créés au XIIe siècle par les moines cisterciens. Le sol est peu pentu et se situe dans la continuité des vignes du haut du Clos de Vougeot (les meilleures de ce climat), d’où son caractère affirmé, très charnu, avec un bouquet de cassis, fraise, cerise et framboise. Les Échézeaux sont situés au-dessus des Grands Échézeaux et dans leur prolongement sud. Ils rassemblent en fait onze lieux-dits placés de façon différente sur le coteau. Plus on est bas, plus les terres sont profondes. Les meilleures vignes sont à mi-coteau, où on se trouve vraiment dans la continuité des grands crus : le Musigny au nord et la Romanée Saint- Vivant au sud. Les Échézeaux sont complexes, charnus, souples avec des tannins très fins. Sur ce vaste terroir, on trouve des vins hétérogènes, un peu comme sur le Clos de Vougeot. On ne risque pas de se tromper en choisissant les Échézeaux du Domaine de la Romanée-Conti, mais aussi ceux de Faiveley ou du Domaine Gros.

Autour de ces grands crus s’éparpille une nuée de premiers crus (20 sur 46 ha). Les plus célèbres sont sur Vosne. Le plus connu, popularisé par Jayer, est le Cros Parentoux, un vin superbe, riche et velouté. Les Brûlées, qui prolongent le Richebourg au nord, ont aussi beaucoup de caractère. Viennent ensuite les premiers crus du sud de l’appellation, dans le prolongement de La Tâche comme Les Malconsorts, Les Gaudichots, le Clos des Réas, sans oublier Les Suchots, nichés entre les Échézeaux et la Romanée-Saint-Vivant.

Poster un commentaire