Les villes de demain, aujourd’hui !

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°767 Septembre 2021
Par Bertrand BARTHÉLEMY (83)

Dans les villes du futur, les déplacements des citadins seront plus simples et nous aurons sans doute moins de problèmes de congestion. Bertrand Barthélemy (83), CEO de Flowbird, nous explique comment leurs solutions permettent aux villes de devenir le chef d’orchestre de la mobilité sur leur territoire.

 

Comment contribuez-vous à faciliter les déplacements des citadins et à réduire les problèmes de congestion ?

Nous proposons à nos clients, les villes, une plateforme logicielle SaaS qui leur permet de coordonner intelligemment les différents modes de déplacements et de rendre leur utilisation simple pour les habitants et visiteurs.

Cette plateforme intègre nos solutions propres (gestion du stationnement, solutions billettiques pour les transports publics) ainsi que celles de tiers (parkings d’ouvrage, vélos partagés, auto-partage…). Passer d’un mode de transport à un autre devient simple ; le paiement est sécurisé et le tarif adapté au profil de chaque individu : résident, jeune, retraité…

Nous comptons parmi nos clients les plus grandes villes du monde : New York, Washington, Los Angeles, Toronto, Paris, Londres, Amsterdam, Madrid, Sydney. Nous sommes également présents sur les marchés émergents tels que l’Europe de l’Est, la Russie, l’Asie, l’Amérique Latine et l’Afrique : Moscou, Hong Kong, Jakarta, Buenos Aires…

Concrètement, nous distribuons les droits de transport ou de stationnement en fonction de la politique de la ville, les faisons payer par pièces ou billets, par carte bancaire, par téléphone mobile ou par les nouveaux moyens du type ApplePay ou AliPay.

C’est important de permettre à tous de pouvoir payer simplement.

Nos solutions se doivent donc d’être inclusives.

Les décideurs politiques locaux y sont sensibles et les usagers le plébiscitent.

Nous hébergeons les tickets validés par les usagers et les mettons à disposition des contrôleurs depuis notre plateforme HUB. In fine, nous garantissons que l’argent arrive sur le compte des villes et des autorités organisatrices de la mobilité.

Par ailleurs, un des moyens les plus efficaces pour réduire la pollution est de promouvoir les transports en commun. Nous y contribuons grâce à un système de billettique. Par exemple à Perth, en Australie, les citadins peuvent se déplacer librement en bus, train, métro ou ferry, et nous leur garantissons à la fin de chaque journée le tarif optimal selon leur profil, sans qu’ils aient à réfléchir.

Néanmoins, dans de nombreux cas, le recours à une voiture individuelle reste une obligation au moins pour une partie du trajet. Conscients de cette réalité, nous optimisons l’utilisation de la voiture en encourageant les personnes à enchaîner plusieurs moyens de transport. Ainsi, certaines personnes habitant loin d’une gare, peuvent prendre leur voiture pour aller à la gare de TER et poursuivre ainsi leur chemin en train pour aller au bureau.

Flowbird permet d’avoir une seule facturation pour son ticket de train et son stationnement, et garantit le tarif le moins cher en fonction de votre profil.

Pouvez-vous nous donner des exemples concrets ?

Bien sûr ! Par exemple, en Italie, à votre arrivée à la gare, une caméra lit votre plaque d’immatriculation, la barrière se lève et vous pouvez prendre votre train… En réalité, votre plaque d’immatriculation est reliée à votre carte de transports. À partir de là, nous vous facturons sur votre ticket de transport. C’est simple, rapide et efficace et surtout cela simplifie pour toutes les parties prenantes la multimodalité.

Pour fluidifier le trafic et réduire le temps perdu en voiture, Flowbird a développé grâce au big data et à nos données un algorithme qui permet de trouver une place de stationnement plus rapidement : le temps perdu décroît de 10 à 15 minutes à moins de quatre minutes en moyenne.

À cela, nous ajoutons dans les villes où nous avons noué des partenariats, un système de guidage qui permet de choisir entre le parking de surface et le parking d’ouvrage. L’idée est de permettre aux utilisateurs finaux de choisir un stationnement en fonction de la probabilité de trouver une place, mais aussi du prix. Ce service leur offre aussi la possibilité de préréserver leur stationnement. Lors d’événements culturels et sportifs, notre solution permet d’éviter les bouchons. Ainsi, à Sacramento, en Californie, les soirs de matches de basket, notre système de guidage et de préréservation des places a été un véritable atout pour décongestionner la circulation.

Monaco vient de lancer son application Monapass, qui s’appuie sur la technologie Flowbird… Quels en sont les avantages ?

En mars dernier, afin de réduire la congestion dans la principauté de Monaco, nous avons effectivement mis en place une plateforme multimodale, qui pour nous est l’offre MaaS (Mobility as a Service), la plus aboutie au monde. Cette dernière permet de pouvoir enchaîner les différents modes de transport de façon complètement fluide. Concrètement, elle permet à une personne de facilement pouvoir garer sa voiture dans la rue, prendre un bus ou encore louer un vélo. Et, dans quelque mois, cette application permettra aussi de se garer dans les parkings sous-terrain, de prendre des voitures partagées et probablement des bus touristiques pour visiter la principauté. Nous envisageons également de permettre l’entrée dans les musées.

Cette solution contribuera à atteindre les objectifs du gouvernement monégasque, à savoir réduire de 20 % le trafic automobile d’ici 2030.

Par ailleurs, Flowbird a également déployé sa solution d’open payment dans les bus monégasques, qui permet de voyager avec sa carte bancaire sans contact. Notre plateforme est ouverte et peut s’adapter à l’ensemble des services. Elle permet d’associer un identifiant et des attributs. La personne qui consomme les services est reconnaissable via son nom, son mail, son numéro de carte bancaire, la plaque minéralogique de son véhicule, son numéro de téléphone… Et, elle bénéficie de tarifs différents selon son statut : âge, lieu de résidence, composition familiale… naturellement l’ensemble des données est anonymisé et sécurisé, de façon à ce que chacun des opérateurs ait accès à ce dont il a besoin pour délivrer le service. Notre solution d’open payment a connu un franc succès. Au cours de cette dernière année, nous avons réussi à gagner la confiance d’une douzaine de villes.

Vous venez aussi de remporter un contrat à Detroit…

En effet, nous avons été choisis pour mettre en place une solution pour le stationnement de voirie et le stationnement parking d’ouvrage avec la possibilité pour les conducteurs de réserver et de prépayer leurs parkings d’ouvrage sur l’application de la ville. Cela permet de réduire le nombre de gens qui se garent dans la rue et de les mettre plutôt dans les parkings d’ouvrages. Notre solution offrira également la possibilité d’être guidé pour gagner du temps et trouver rapidement une place de stationnement.

Depuis le début de la crise, de plus en plus de personnes prennent leur voiture. Cette tendance impacte directement la congestion des villes. Qu’en est-il ?

La Covid-19 a entraîné une baisse de la fréquentation dans les transports publics dans le monde entier. En France, 1/3 des personnes ont arrêté de prendre les transports en communs et en Angleterre plus de la moitié. Cela s’explique par l’émergence du télétravail mais aussi par la peur de contracter le virus. Nous avons vu de plus en plus de personnes privilégier les vélos, la marche à pied et la voiture individuelle. Et, plus de voitures circulent dans une ville, plus nous avons de circulation et bouchons. Cela étant, nous avons aussi noté une volonté encore plus forte des villes de gérer l’accès dans les centres-villes et le stationnement. Nous avons été sollicités par plusieurs pays.

Toutefois, nous restons convaincus que tôt ou tard, les transports en commun devront retrouver leur taux de fréquentation habituel parce que leur avantage environnement est incontestable. Et, ce sera à nous de faciliter l’échange entre les différents modes de transport.

Poster un commentaire