XelPlex Horiba

« Les sciences de la vie font partie des sujets qui vont forger notre conception du futur »

Dossier : Dossier FFE hors sérieMagazine N°737 Septembre 2018
Par Ramdane BENFERHAT

Quelques mots pour nous présenter Horiba ?

HORIBA est un groupe japonais basé à Kyoto qui emploie plus de 7 500 personnes dans le monde (environ 1 000 en France) et qui génère un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,7 milliard de dollars. L’activité du Groupe est scindée en 5 segments axés sur le Médical, le Scientifique, l’Automobile, le Semi-conducteur, le Process & Environnement. HORIBA est entré sur le marché français il y a environ 35 ans en tant que fournisseur de systèmes de mesure des gaz d’échappement des véhicules. HORIBA France a été créé en 1982. Les relations entre la France et HORIBA se sont développées à la fin des années 1990 avec l’acquisition d’ABX SAS (actuellement HORIBA ABX SAS), une entreprise basée à Montpellier et en 1997, d’Instruments SA Jobin Yvon (actuellement HORIBA FRANCE SAS). En 2008, HORIBA a démarré une nouvelle usine de réactifs à Montpellier et en 2012, HORIBA implante son centre de recherche et développement sur le plateau de Saclay. Grâce à ces investissements, le groupe souhaite que les relations avec la France se développent encore davantage.


XelPlex, un instrument basé sur la SPR, entièrement automatisé
dédié au criblage et au classement de molécules telles que
les anticorps ou aphtamères

Quelle est la place de la biotechnologie au sein du groupe ?

La volonté de développer cette activité remonte à quelques années avec le rachat en 2009 de Genoptics une petite start-up française incubée par l’Institut d’Optique et qui avait développé un instrument basé sur la technique de Résonance des Plasmons de Surface plus connue sous le nom de SPR. La SPR est une technique optique qui permet l’étude fine des interactions moléculaires, par exemple ADNADN, ADN-protéine, protéine-ligand, protéinesucre, ou anticorps-antigène, sans marquage de la molécule à analyser (Label Free), donc sans risque de dénaturation. La spectroscopie de fluorescence est abondamment utilisée dans le domaine des sciences de la vie pour le suivi de l’interaction d’une cellule vivante ou d’une molécule avec son environnement. Pour cela, il suffisait de marquer la molécule ou la cellule à analyser avec un fluorophore. Récemment, la spectroscopie Raman, technique d’analyse de la structure vibrationnelle des molécules, a vu un réel essor dans le domaine des sciences de la vie. Son aspect non destructif et label-free couplé à la sensibilité et la haute résolution spatiale de la technique font de la spectroscopie Raman un outil indispensable de caractérisation dans le domaine des sciences de la vie. En effet, le spectre de vibration moléculaire collecté par effet Raman, est une source d’information inestimable sur l’environnement et l’évolution de l’espèce analysée. Leader mondial dans le domaine de la Spectroscopie Raman et de la Fluorescence, il a été naturel pour notre entreprise de construire une offre dédiée à enrichir notre métier historique dans l’analyse des propriétés physiques des matériaux avec celui de la génétique et de la Science du Vivant. Cette mutation a nécessité des efforts aussi bien sur le plan technique, humain que financier. Au cours des cinq dernières années, nous avons gagné en maturité et avons identifié que le secteur que nous voulons adresser est celui du développement d’instruments de mesure pour le développement et à la caractérisation de médicaments dans le domaine de la Pharmacie et à la caractérisation, l’identification et la sélection sans marquage de cellules vivantes (Label Free) dans les Sciences de la Vie. Il s’agit pour nous d’un véritable axe de croissance.

Quels sont les enjeux auxquels vous êtes confrontés dans cette démarche ?

Nous faisons face à un « gap » culturel tant dans le domaine technique que commercial. De par notre métier historique, à savoir l’analyse des propriétés physico-chimiques des matériaux, nous avons, au sein de la société, de nombreux physiciens qui ont une démarche très orientée Physique du Solide. Cette expertise technique a été bénéfique pour l’adaptation de nos instruments de mesure au domaine de l’analyse de médicaments. En revanche, on a du l’enrichir à partir de collaboration avec des leaders scientifiques dans le domaine des Sciences de la Vie. Il en est de même pour notre force commerciale. Basée actuellement sur l’utilisation de filiales du groupe et de nos distributeurs traditionnels, cette force de vente a montré ses limites. Elle doit être complétée par un réseau de ventes adapté. Nous avons fait le choix de travailler lors de cette première phase en interne afin d’acquérir les compétences requises pour ce marché et être en mesure de continuer d’élargir notre portefeuille produit et notre capacité à nous déployer efficacement. De ce fait, les Sciences de la Vie font partie des sujets sur lesquels nous avons fait le choix de nous positionner fortement aujourd’hui, et qui vont contribuer à forger notre futur.

Cartographie Nano-Raman Horiba
Cartographie Nano-Raman
(Raman amplifiée par effet de pointe)
d’une structure ADN sur une surface de 50 x 20 nm2

Poster un commentaire