Une expertise française pointue au service de l’industrie nucléaire

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°768 Octobre 2021
Par Olivier DEMARTHE (97)

Depuis 75 ans, REEL, entreprise française familiale indépendante, dont le siège social est situé en région lyonnaise, a réussi à devenir un acteur majeur sur ses métiers : le développement, la construction, l’installation et la maintenance de systèmes mécaniques complexes dans des environnements critiques. Forte de 2400 salariés, elle capitalise sur une expertise pointue, et des équipements fabriqués dans ses propres usines en France, pour rayonner à l’international. Entretien avec Olivier Demarthe (97), directeur général adjoint de REEL.

 

Que propose REEL au monde du nucléaire ?

REEL est présent dans l’industrie nucléaire depuis une soixantaine d’années. Aujourd’hui, nous fournissons des systèmes et des services sur toutes les étapes clés du cycle de vie du combustible nucléaire, en France comme à l’étranger (Allemagne, Suisse, Royaume-Uni, Finlande, Chine…)

REEL intervient pour la fourniture, la modernisation et la maintenance d’équipements de levage et de manutention en centrales nucléaires (machine de chargement, ponts polaires, ponts des salles de machine) et sur les installations du cycle du combustible (Ponts de centre de stockage, pont de manutention en zones radioactives).

Nous proposons aussi d’autres équipements comme des tambours filtrants pour l’alimentation en eau de refroidissement des centrales, ou bien encore des systèmes de sas de personnels ou de matériels pour les bâtiments réacteurs.

Au-delà du nucléaire, nous sommes aussi présents dans le domaine de la défense, de l’aéronautique, de la métallurgie de l’aluminium ou bien encore des énergies renouvelables. À chaque fois, des industries à haut niveau d’exigence.

La qualité et la sûreté sont des enjeux centraux dans vos projets. Comment les maîtrisez-vous ?

Nous portons une attention particulière à la maîtrise des connaissances techniques opérationnelles de nos équipes dans tous les métiers de l’entreprise : conception, fabrication et maintenance. Nous avons mis en place une démarche d’entreprise pour évaluer, développer et pérenniser les compétences et savoir-faire de nos salariés.

Nous avons aussi créé, il y a plus de 10 ans, « La REEL Academy », notre propre école de formation. L’objectif est de transmettre nos savoir-faire qui sont très spécifiques à nos salariés. Plus de 2 000 formations y ont déjà été effectuées. Notre maîtrise de la qualité et de la sûreté repose également sur nos capacités industrielles. Nous sommes des constructeurs et tous nos équipements nucléaires sont fabriqués dans nos usines en France (autour de Lyon, à Nantes et à La Rochelle). Nous apprenons de notre expérience de constructeur et de mainteneur, dans une démarche d’amélioration continue, pour le développement des prochaines générations de machines.

Quels vont être vos principaux défis pour les années à venir notamment dans le nucléaire ?

Nous sommes fortement convaincus que le nucléaire est une bonne réponse aux enjeux climatiques.

Chez REEL, notre premier défi est d’accompagner le développement de la filière nucléaire française. Nous participons déjà au projet Hinkley Point C avec EDF au Royaume-Uni, et nous sommes prêts pour la construction des prochains EPR. Nous sommes aussi engagés sur les programmes d’amélioration du parc existant en France.

Dans ce contexte d’activité soutenue, la filière nucléaire s’inscrit dans une démarche forte d’industrialisation et de standardisation pour augmenter sa performance et sa bonne maîtrise des coûts, tout en garantissant la sûreté optimale des installations.

Les technologies du numérique (digitalisation des processus, simulation avancée, analyse des données…) offrent des leviers puissants pour relever ces défis que ce soit en matière de conception, de fabrication, d’exploitation ou de maintenance.

Enfin, REEL est impliqué dans les programmes du futur nucléaire qui sont des vecteurs d’innovation importants : développement des Small and Modular Reactors (SMR), ou des réacteurs à fusion nucléaire tels qu’ITER. L’avenir de la filière nucléaire se construit en ce moment et nous sommes à l’écoute des talents qui voudraient nous rejoindre.

Poster un commentaire