Les illuminations d’Albert EINSTEIN

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°670 Décembre 2011Par : Frédéric Morlot (01) et Anne-Margot RamsteinRédacteur : Guillaume Jallut, journalisteEditeur : Paris – Les petits Platons – 2011 (À partir de 10 ans).

Couverture du livre : Les illuminations d'Albert EINSTEIN

On ne compte plus les ouvrages de vulgarisation sur l’œuvre d’Einstein, et d’ailleurs les polytechniciens ne sont pas les derniers à s’être illustrés dans ce domaine. C’est donc un peu une gageure à laquelle s’est attelé Frédéric Morlot, en proposant une énième « relativité pour les nuls ».

Mais les nostalgiques des polycopiés de l’X déchanteront, et ceux des Pieds- Nickelés jubileront, car le contrepied est radical par rapport à ce qui s’est fait jusqu’ici. Fidèle à la tradition de sa maison d’édition Les petits Platons, Frédéric Morlot nous embarque avec brio dans une aventure rocambolesque, un conte pour (grands) enfants qui cache bien des paradoxes scientifiques sous ses allures de roman picaresque.

Transportés à la Fête de la Bière en 1896, nous y suivons le jeune Albert Einstein, sa sœur Maja et leur chien Heinrich à travers des péripéties d’un humour décalé et décapant, à mi-chemin entre Rabelais et la Rubrique à Brac : nous y rencontrons un Michelson pilier de bar, un aubergiste ventripotent et alcoolique qui se fait élire chancelier à la place d’Hitler, et last but not least, un Niels Bohr devenu… lanceur de nains dans les foires.

Les amateurs de second degré apprécieront. Pour autant, la qualité scientifique et pédagogique de ce petit livre est indiscutable, et malgré l’absence totale de prérequis, il constitue une excellente initiation à la relativité restreinte et à la physique quantique pour la veillée des chaumières.

Ce voyage à cheval sur deux siècles ravira tous les âges, tant les niveaux de lecture sont multiples, servis magnifiquement par les illustrations étranges et envoûtantes d’Anne-Margot Ramstein, jeune prodige des Arts déco de Strasbourg.

Poster un commentaire