Datacenter

Le spécialiste de sécurité incendie propose des solutions spécifiques pour les datacenters

Dossier : Dossier FFEMagazine N°726 Juin/Juillet 2017
Par Philippe LÉCUYER

Quel est le savoir-faire de votre groupe ?

Pré­sent dans 10 autres pays à tra­vers ses filiales, le Réseau DEF a bâti sa répu­ta­tion sur des sys­tèmes solides et fiables, répon­dant aux cri­tères des appli­ca­tions les plus exigeantes. 

Nous sommes en mesure d’offrir des solu­tions com­plètes et inté­grées grâce aux exper­tises por­tées par les entre­prises du Réseau, telles que l’extinction auto­ma­tique, la sono­ri­sa­tion de sécu­ri­té, la ges­tion des issues de secours, le désen­fu­mage, la détec­tion incen­die par vidéo, l’intrusion ou le contrôle d’accès.

Mais encore ?

Le défi quo­ti­dien de nos clients est d’assurer une exploi­ta­tion pérenne de leurs entre­prises. Notre rôle est de bien com­prendre leurs enjeux en leur pro­po­sant des sys­tèmes ad hoc qui sécu­ri­se­ront leurs installations. 

Du sur-mesure en quelque sorte ! 

Pourquoi est-il essentiel de protéger les datacenters ?

La pro­tec­tion des don­nées est deve­nue un enjeu éco­no­mique et stra­té­gique majeur au niveau mon­dial. Le data­cen­ter est le cœur névral­gique qui rythme notre socié­té, la data en est sa monnaie. 

Un arrêt de pro­duc­tion suite à un incen­die aurait des réper­cus­sions immé­diates sur l’économie. Perdre ses don­nées est la mort annon­cée d’une entreprise. 

Les serveurs présentent-ils un réel danger ?

Les data­cen­ters haute den­si­té d’aujourd’hui traitent un flux de don­nées sans com­mune mesure avec ce qui se fai­sait il y a dix ans. Pour vous don­ner une idée, 400 heures de vidéo sont télé­char­gées sur You­Tube chaque minute. 

Chaque disque dur qui gère des téra­oc­tets dégage beau­coup de cha­leur et a besoin d’être conti­nuel­le­ment refroidi. 

Les baies ser­veurs nou­velle géné­ra­tion sont main­te­nant confi­nées et cli­ma­ti­sées en cir­cuit fer­mé. Une fumée qui se déga­ge­rait d’un ser­veur sui­vrait le flux d’air du sys­tème de refroi­dis­se­ment et res­te­rait confi­née à l’intérieur de l’enceinte de la baie. 

Les sys­tèmes de sécu­ri­té incen­die des salles infor­ma­tiques « ancienne géné­ra­tion » sont ins­tal­lés au pla­fond, car dans une ciné­tique de feu nor­male, la fumée monte. 

Ce nou­veau com­por­te­ment des fumées nous amène aujourd’hui à pro­po­ser des solu­tions per­ti­nentes, capables d’aller détec­ter un début d’incendie au cœur même du sys­tème de trai­te­ment de données. 

Comment abordez-vous les projets datacenter ?

Lorsque la salle existe, nous menons un audit avec le DSI (Direc­teur des sys­tèmes d’information) du site. Lorsqu’elle est en pro­jet, nous nous rap­pro­chons des équipes de maî­trise d’œuvre.

Dans les deux cas, nos regards se penchent en pre­mier lieu sur le choix de l’urbanisation de la salle, c’est-à-dire son amé­na­ge­ment et son évo­lu­tion future. Ensuite, sur le type de machines ser­veurs qui com­po­se­ront le data­cen­ter. Et enfin, sur la nature du sys­tème de climatisation. 

Ces élé­ments sont essen­tiels dans la concep­tion de notre solu­tion de sécu­ri­té incendie. 

Com­mence ensuite notre immer­sion dans le pro­jet avec la ren­contre des acteurs des autres lots tech­niques, afin d’adapter au mieux le desi­gn de notre ins­tal­la­tion avec les équi­pe­ments qui seront installés. 

Avez-vous approché les entreprises des autres lots techniques pour concevoir le design de votre solution ?

Le taux de dis­po­ni­bi­li­té d’un data­cen­ter doit être proche des 100 %. Pour répondre à cet enjeu, chaque maillon dans la construc­tion d’un data­cen­ter a dû recou­rir à des inno­va­tions tech­no­lo­giques majeures. 

Nous avons accom­pa­gné le mou­ve­ment. Nous nous sommes rap­pro­chés de plu­sieurs pure players en matière d’équipements IT, de struc­tures confi­nées en allées chaudes et froides, et de construc­teurs de sys­tèmes de climatisation. 

Ces ren­contres construc­tives nous ont gui­dés dans le déve­lop­pe­ment de notre solu­tion spé­ci­fique pour cette application. 

Quelle est la principale innovation de votre système ?

Nous allons détec­ter l’incendie au cœur du sys­tème de trai­te­ment de don­nées. Notre sys­tème de détec­tion par aspi­ra­tion Phé­nix, asso­cié à ses détec­teurs loca­li­sa­teurs S2H, s’intègre par­fai­te­ment dans les nou­velles géné­ra­tions de baie IT confinées. 

Sa haute sen­si­bi­li­té per­met une grande pré­co­ci­té dans la détec­tion et ses élé­ments péri­phé­riques per­mettent de géo­lo­ca­li­ser immé­dia­te­ment l’ensemble des baies impac­tées par le sinistre. 

Quels sont les principaux risques de sinistre ?

Le risque prin­ci­pal est élec­trique : l’échauffement d’un câble, d’un PDU (uni­té de dis­tri­bu­tion d’alimentation) ou d’un ser­veur informatique. 

EN BREF

Réseau international indépendant d’entreprises expertes en sécurité incendie, le Réseau DEF est le plus grand acteur indépendant sur le marché européen.
Il propose une offre complète dans le secteur des SSI – Systèmes de Sécurité Incendie, qui intègre non seulement la détection et l’extinction automatique, mais aussi les savoir-faire connexes : sonorisation de sécurité, gestion des issues de secours, désenfumage et compartimentage.
A travers ses entreprises expertes et complémentaires, le Réseau DEF fournit des produits et services pour des projets de toute complexité. En matière de datacenter en particulier, le Réseau DEF a développé et mis en oeuvre des solutions de détection/protection incendie sur de nombreux sites stratégiques.

Une détec­tion par aspi­ra­tion pré­coce et judi­cieu­se­ment implan­tée cou­plée à un sys­tème d’extinction auto­ma­tique par gaz ou par brouillard d’eau apporte une réponse effi­cace et sûre pour la sau­ve­garde de l’exploitation du centre de données. 

Qu’entendez-vous par solution brouillard d’eau ?

L’eau est un agent extinc­teur natu­rel. Défrag­men­té en micro gout­te­lettes et pul­vé­ri­sé en basse, moyenne ou haute pres­sion, selon le risque à pro­té­ger, le brouillard d’eau refroi­dit la com­bus­tion et per­met de contrô­ler le sinistre. 

Il est peu contrai­gnant, facile à mettre en oeuvre et pré­sente un avan­tage éco­no­mique signi­fi­ca­tif dans la durée, l’agent extinc­teur étant de l’eau.

Quel est son principal atout ?

Avec une ins­tal­la­tion d’extinction auto­ma­tique par brouillard d’eau, l’ensemble des équi­pe­ments tech­niques de la salle des ser­veurs peut res­ter en exploi­ta­tion. Il est pos­sible de ne cou­per que la zone sinis­trée pour per­mettre une inter­ven­tion humaine. 

Le brouillard d’eau est par­ti­cu­liè­re­ment adap­té dans les data­cen­ters où du per­son­nel est pré­sent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. En outre, la salle ne néces­site pas d’étanchéité particulière. 

Et le gaz inerte ?

Le gaz inerte est un mélange d’argon et d’azote, son action est d’abaisser le taux d’oxygène à moins de 12 % afin d’éteindre l’incendie. Sans oxy­gène, un sinistre ne peut pas se développer. 

Cepen­dant, cela néces­site une salle étanche, car le gaz a la pro­prié­té d’aller dans tous les volumes qui lui sont ouverts. 

C’est une solu­tion neutre et sans effet nocif sur l’homme.

Le Réseau DEF propose-t-il ces deux solutions ?

Extinc­tium et Sona­tech sont les deux entre­prises du Réseau DEF qui portent l’expertise du gaz et du brouillard d’eau.

Le Réseau DEF pro­po­se­ra l’une ou l’autre de ces solu­tions en fonc­tion des objec­tifs de per­for­mance atten­dus par l’exploitant et l’expertise que nous aurons menée en col­la­bo­ra­tion au préalable. 

Quelles sont les questions préalables qui permettront de définir la réponse la plus appropriée ?

L’exploitant accepte-t-il un taux de dis­po­ni­bi­li­té infé­rieur à 100 % (soit quelques heures de cou­pure) ? A‑t-il du per­son­nel sur site 24h/24 ? Son centre de don­nées est-il entiè­re­ment auto­nome ? Sa salle peut-elle être étan­chéi­fiée ? Le gaz comme le brouillard d’eau sont deux solu­tions par­fai­te­ment adap­tées à la pro­tec­tion des salles ser­veurs et res­pec­tueuses de l’environnement.

Quelles sont les autres offres que vous proposez dans la lutte contre les incendies dans les datacenters ?

LES RÉFÉRENCES DU RÉSEAU DEF

Interxion, Global Switch, Jaguar Network, Free, IBM, Telicity, SFR.
Logo Réseau DEF

La res­pon­sa­bi­li­té d’un chef d’établissement en cas de sinistre est grande. Pour cela, nous devons lui offrir tous les outils d’aide néces­saires à l’exploitation à son système. 

Outre notre super­vi­seur VisioDEF3D, nous pro­po­sons l’accès sécu­ri­sé à notre por­tail web Sen­ti­nel. C’est un ensemble de ser­vice qui donne à l’exploitant la pos­si­bi­li­té d’accéder à dis­tance à son ins­tal­la­tion, d’extraire des sta­tis­tiques d’évènements, et de pos­ter tous les docu­ments élec­tro­niques liés à son installation. 

Le Réseau DEF peut éga­le­ment pro­po­ser une offre glo­bale com­pre­nant la ges­tion des issues de secours, le sys­tème anti-intru­sion, le contrôle d’accès, ain­si que la vidéo surveillance.

Poster un commentaire