Le robot Pepper de SoftBank Robotics.

La robotique humanoïde révolutionne le monde l’entreprise et de l’industrie

Dossier : Dossier FFEMagazine N°718 Octobre 2016
Par Nicolas BOUDOT

Pouvez-vous nous en dire plus sur SoftBank Robotics ?

SoftBank Robotics développe des robots humanoïdes autonomes et interactifs. Aujourd’hui, l’entreprise compte 500 salariés et dispose de bureaux à travers le monde entier, avec environ 400 personnes à Paris où se trouve l’équipe R&D qui se concentre principalement sur le développement matériel et logiciel du robot.

Nos robots sont proposés sur le marché professionnel et depuis peu au grand public. Notre objectif est de les rendre accessibles à tous. À l’heure actuelle, nous avons commercialisé plus de 20 000 robots à travers le monde.

Sur le marché de la robotique, quel est votre positionnement ?

Nous sommes positionnés sur le segment de la robotique de service avec des robots humanoïdes conçus pour interagir avec leur environnement et les clients.

 


Le robot Pepper de SoftBank Robotics.

 

Notre savoir-faire et l’ADN de SoftBank Robotics nous permettent d’être leader sur ce marché : nous sommes pour le moment les seuls à avoir des robots de ce type disponibles à la vente sur le marché.

Les prix de nos robots sont compris entre 6 et 20 000 euros, des prix actuellement très compétitifs sur le marché.

Comment la robotique peut-elle intégrer le monde de l’entreprise ?

La robotique humanoïde apporte une nouvelle approche de l’interaction client. Nos robots sont principalement utilisés pour accueillir, divertir et donner des informations aux clients. La présence du robot va permettre d’attirer plus facilement les clients, de faire la promotion du produit ou de services d’une manière innovante.

Il utilise tous ses capteurs pour transmettre une information intelligente et pertinente à son interlocuteur sans oublier qu’il a également la capacité de récupérer les informations.

Le robot améliore le service client et optimise la connaissance client de l’entreprise.

Vous avez conçu 3 robots. Quelles sont leurs spécificités ?

Nous avons aujourd’hui 3 robots de forme humanoïde pour faciliter l’interaction sociale.

NAO est un robot de 58 centimètres qui a été déployé dans le monde de l’enseignement et de la recherche académique. Il sert aujourd’hui de plateforme de recherche, d’apprentissage à la programmation, de support pour la création d’applications, d’outil pour faciliter l’échange avec les enfants autistes ou d’interface innovante pour renseigner les clients, comme dans des hôtels ou des magasins.

Notre deuxième robot, Romeo, est encore un prototype. Nous nous en servons comme plateforme de recherche pour décliner de nouvelles technologies sur NAO et Pepper. Il est destiné à approfondir les recherches sur l’assistance aux personnes en perte d’autonomie.

Pepper, notre troisième robot, lancé au Japon en juin 2014, est le premier robot capable de reconnaître les principales émotions, de tenir compte de son environnement et de réagir en fonction de celui-ci de manière proactive.

Il est équipé de fonctionnalités et d’une interface de haut niveau pour communiquer avec son entourage, évoluer avec fluidité et analyser les expressions et les tonalités de voix en utilisant les dernières avancées en matière de reconnaissance vocale et émotionnelle.

Il a été déployé dans plus de 1 400 magasins de téléphonie SoftBank au Japon, mais aussi dans les points de vente Nescafé, les banques Mizuho ou les concessions Nissan.

Depuis juin 2015, nous avons étendu sa commercialisation à l’Europe pour les entreprises et très prochainement au reste du monde.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Nous avons déjà plus d’une centaine de partenaires à travers le monde qui travaillent sur la création d’applications pour les entreprises. Nous poursuivons le développement de contenus autour de nos robots en agrandissant notre écosystème de partenaires pour pouvoir les déployer dans tous les secteurs d’activités.

Sur le plus long terme, nous visons l’intégration de l’intelligence artificielle sous forme matérielle et logicielle pour atteindre un niveau d’interaction plus naturelle et sophistiquée.

Poster un commentaire