La Construction européenne

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°546 Juin/Juillet 1999Par : Robert TOULEMONRédacteur : M. D. INDJOUDJIAN (41)

Je commencerai par une anecdote sur l’auteur, Robert Toulemon, inspecteur général des Finances honoraire et ancien directeur général de la Commission européenne. Vous ne trouverez pas cette anecdote dans le livre; mais elle n’est pas seulement véridique, elle est aussi éclairante.

Lorsque, en 1962, Bernard Clappier (33), pas encore gouverneur de la Banque de France mais directeur des relations économiques extérieures, a fait désigner son collaborateur Robert Toulemon comme chef de cabinet de Robert MaIjolin, alors vice-président de la Commission économique européenne, il lui a dit en substance: « Vous partez pour Bruxelles. N’oubliez pas que nous faisons l’Europe pour la rendre indépendante des États-Unis d’Amérique; mais il est inutile que vous le disiez, car malheureusement le Général se charge de le dire tous les jours.  »

Ce livre est une nouvelle édition entièrement revue et mise à jour pour conduire le lecteur jusqu’aux traités de Maastricht et d’Amsterdam et identifier les problèmes qui demeurent en cette année d’élections européennes, notamment en matière d’élargissement, mais aussi des insuffisances du fonctionnement actuel de l’Union européenne, combien mises en lumière par la tragique crise du Kosovo.

L’auteur ramasse avec talent dans le premier tiers de l’ouvrage l’histoire de la construction européenne. Sans cette vue historique claire, le lecteur ne pourrait lire avec le plus grand profit le deuxième tiers qui concerne les acquis, ces acquis dont il est bien regrettable que, victime d’une sous-information chronique, l’opinion publique ne prenne pas la mesure.

L’engagement de l’auteur en faveur de l’Union européenne – et Robert Toulemon est président de « l’Association d’étude pour l’Union européenne » (AFEUR) – s’accompagne d’une grande objectivité dans l’exposé, même si, comme il est normal- et probablement bon pour le lecteur de toute opinion -, l’enthousiasme et la foi en une intégration plus complète apparaissent dans la troisième partie, celle des perspectives.

Je ne connais pas personnellement d’ouvrage à jour et de cette dimension commode qui fasse prendre d’une façon claire et passionnante une vue de l’ensemble des problèmes majeurs que pose l’évolution de l’Union européenne.

Poster un commentaire