Investir dans la transition énergétique et écologique

Dossier : Dossier FFEMagazine N°720 Décembre 2016
Par Jean-Guillaume PÉLADAN (88)

CHOISIR LE BON PÉRIMÈTRE Le premier écueil consiste à limiter l’analyse à un périmètre tronqué. L’impact carbone, qui jouit pourtant d’une nomenclature standardisée, nous réserve des surprises. Ainsi, l’empreinte carbone d’une automobile se décompose en moyenne en 3 % pour le constructeur, 17 % pour les sous-traitants et 80 % pendant l’utilisation du véhicule. Or…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer