Introduction à la planification urbaine

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°526 Juin/Juillet 1997Par : Jean-Paul LACAZE (49)

Le sous-titre situe le propos de cet ouvrage où se croisent le regard d’un praticien qui a dirigé maintes grandes opérations d’aménagement avec l’expérience du professeur familier des programmes de recherche sur la ville et l’économie. Il n’est pas possible de livrer, dans un véritable “ précis ” d’urbanisme, des méthodes et des règles à l’efficacité indiscutable. Car le domaine relève de pratiques complexes, mêlant des connaissances techniques, scientifiques et juridiques aux apports qualitatifs des architectes et des paysagistes.

On y rencontre des problèmes très variés dans leur échelle spatiale et temporelle. Enfin, le développement de la participation du public a remis en cause les modes de décision antérieurs, passablement technocratiques, et obligé à remettre au centre du dispositif la question des modes et des critères de décision, eux aussi variables en fonction de la nature des problèmes et de la manière politique de les aborder.

Ces complexités expliquent la construction de l’ouvrage qui propose des entrées successives, historiques puis thématiques en les illustrant par des encadrés et des exemples commentés. On y trouvera notamment la réédition de la fameuse “ charte d’Athènes ”, dont la lecture surprend par son caractère sommaire et doctrinaire.

Si la volonté d’agir pour améliorer le cadre de vie reste fondatrice de toute démarche d’urbanisme, cette volonté doit s’appuyer sur une volonté de connaissance exigeante et lucide pour éviter l’écueil des schématisations doctrinaires comme celle qui a conduit à la construction des grands ensembles.

L’auteur conclut en préconisant un pragmatisme éclairé par la participation du public, ainsi qu’un recours systématique aux méthodes des sciences humaines.

Cette seconde version, entièrement revue et complétée par rapport à la première édition de 1979, a l’ambition de vous proposer “ tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’urbanisme sans oser le demander.

Poster un commentaire