Gaspard Monge, le fondateur de Polytechnique

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°558 Octobre 2000Par : François PAIRAULTRédacteur : JR

Gaspard Monge (1746-1818) naît à Beaune dans une modeste famille de commerçants. Remarqué très tôt pour ses capacités intellectuelles, le jeune homme rejoint l’École militaire du génie de Mézières. Créateur de la géométrie descriptive, Monge entre dès 1780 à l’Académie des sciences puis devient examinateur de la Marine.

Monge figure parmi les plus ardents partisans de la Révolution. Ministre de la Marine sous la Convention, il est l’un des six membres du Comité exécutif qui dirige le pays pendant cette période.

Il contribue à la fondation de l’École polytechnique qui formera les ingénieurs faisant défaut à la République. Après avoir exercé en Italie la fonction de commissaire chargé de rapatrier en France les œuvres d’art tombées aux mains de l’armée de Bonaparte, il accompagne l’ambitieux général en Égypte (1798-1799).

Désormais, le destin de Monge sera lié à celui qui devient empereur des Français en 1804 sous le nom de Napoléon Ier. Nommé sénateur à vie, président du Sénat, comte de Péluse, il se verra pourtant privé de ses titres, de ses honneurs et de ses pensions au moment du retour des Bourbons. Le géomètre au destin exceptionnel s’éteindra peu de temps après son renvoi de l’Institut.

Poster un commentaire