Introduction

Dossier : Emploi et temps de travailMagazine N°532 Février 1998
Par Jacques BOUTTES (52)

Le groupe X-Action a été fondé après le Grand Colloque du bicentenaire de l'École polytechnique pour mobiliser la communauté polytechnicienne sur les enjeux de la Société française, comme cela avait été fait par nos anciens du groupe X-Crise avant la guerre de 1939-1945.

Dès sa fondation, la question de l'emploi a été un des sujets principaux de nos réflexions. La Jaune et la Rouge a publié un certain nombre d'articles, notamment en 1997 et cela a provoqué un abondant courrier.

Nous avons demandé récemment des contributions à des hommes de tous horizons ; chaque auteur exprime ses convictions et fournit un argumentaire soutenant ses propositions. Nous pouvons de la sorte présenter à la communauté polytechnicienne des opinions de toute nature, pour qu'elles soient soumises à l'esprit critique des lecteurs, qui, je l'espère, n'hésiteront pas à nous écrire.

Le problème de l'emploi est particulièrement difficile à résoudre dans une société complexe, en rapide mutation. Les méthodes d'analyse rigoureuse, auxquelles les polytechniciens ont été formés, sont nécessaires pour comprendre les situations complexes et valider les décisions qu'il convient de prendre.

Nous avons voulu que toutes les idées puissent s'exprimer en dehors de toute polémique dans un esprit ouvert et tolérant, car nous pensons que le débat et l'écoute de chacun sont essentiels pour une bonne évaluation des propositions.

Nous envisageons de donner une suite à ces publications, sous la forme d'une réunion, où le débat oral, s'appuyant sur les documents publiés, traitera d'un sujet d'actualité particulièrement brûlant, la réduction du temps de travail.
Ces éléments nécessaires à la compréhension des mécanismes fins de l'emploi et du chômage permettront de fonder d'indispensables États généraux sur le thème de la politique de l'emploi.

Je voudrais remercier tous les auteurs qui se sont exprimés et je souhaite que leur travail contribue à l'amélioration de l'emploi dans notre pays.

Poster un commentaire