Guerre d’Algérie

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°710 Décembre 2015Par : Jean BALAZUC (56)Rédacteur : Claude DETOURNE (62)Editeur : Éditions de L’Harmattan – 2015 – 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris.

Né à Alger en 1937, Jean Balazuc a connu ce qu’il est convenu d’appeler « les événements » d’Algérie qui furent une véritable tragédie pour tous ceux qui, comme lui, les ont vécus sur place, mais qui causèrent aussi des déchirements au sein de la Nation française et du Peuple algérien.

Construit à partir de 5 000 pages de données patiemment rassemblées durant vingt ans auprès de multiples sources officielles, mais aussi de témoins de l’époque, l’ouvrage commence par un bref rappel de l’histoire du Maghreb depuis l’Antiquité, puis par la conquête de l’Algérie par la France de 1830 à 1870 et enfin par la construction de l’Algérie française jusqu’à l’année 1954 qui voit le début de la rébellion en Algérie.

Vient ensuite la chronologie proprement dite qui relate, mois par mois, une foule d’événements, le plus souvent sanglants, avec les localisations, le nom des acteurs et les conséquences humaines.

Mais cette chronologie inclut aussi les positionnements successifs des dirigeants français : depuis « l’Algérie c’est la France » en 1954, à « l’Algérie sera algérienne mais liée à la France » en 1960, pour enfin, devant la lassitude du pays, se résigner à reconnaître l’indépendance de l’Algérie et signer les accords d’Évian, jamais respectés par la partie algérienne, avec les conséquences dramatiques que l’on sait pour les Pieds-Noirs et les Harkis.

Ce livre dense qui, in fine, rappelle les séquelles de la fin du conflit, est une mine de renseignements qui permettra aux acteurs de cette guerre, anciens combattants ou Français d’Algérie, ou à leurs descendants, de se situer dans cette suite d’événements.

Il faut enfin signaler que l’intégralité des droits d’auteur est reversée à l’Entraide légionnaire et l’Entraide parachutiste.

Poster un commentaire