Guerbet, un nouveau leader de l’imagerie médicale

Dossier : Dossier FFEMagazine N°731 Janvier 2018
Par Yves l'EPINE

Le Groupe Guerbet est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de l’imagerie médicale.
Quelles sont les raisons de ce succès ?

Depuis 1926, Guerbet accompagne les progrès de l’imagerie médicale. Notre groupe développe des produits de contraste et des solutions utilisés en radiologie diagnostique et interventionnelle. Au fil des ans, Guerbet s’est développé et réalise aujourd’hui près de 85 % de son activité à l’international.

Les raisons de ce succès sont multiples, mais reposent avant tout sur des valeurs humaines qui font notre ADN : curiosité, attention aux besoins de nos clients, audace, travail en équipe, expertise, rigueur dans l’exécution.

C’est avec ces valeurs que chaque jour nous avons envie de nous battre pour mieux satisfaire les besoins médicaux, mieux diagnostiquer et traiter les patients aux quatre coins de la planète.

À quels enjeux faites-vous face actuellement ?

Fin 2015, nous avons acquis l’activité d’imagerie de Mallinckrodt, l’un de nos concurrents américains. Cette opération nous a permis de doubler de taille et d’accélérer notre croissance à l’international. L’intégration de cette acquisition fait naître de nombreux défis, tels que la création d’une culture commune, de nouveaux modes de travail, l’alignement sur une nouvelle stratégie dans toutes nos fonctions, notamment en recherche, développement, production, distribution et commercialisation.

Et l’intégration se conduit dans un environnement qui évolue vite, avec l’émergence de nouveaux métiers dont ceux du digital, ce qui oblige à rester très ouvert sur notre environnement externe.

Vous avez un rayonnement international.
Quelles sont vos perspectives de développement ?

Guerbet est aujourd’hui un groupe résolument international même si nous gardons un ancrage fort sur le territoire français (siège social, R&D, sites industriels). Nous sommes très présents en Europe et nous avons lancé des programmes d’accélération de notre croissance en Asie (Japon, Chine, Inde), aux États-Unis, en Amérique latine pour encore accroître notre empreinte.

Par ailleurs, nous investissons beaucoup dans le segment de l’imagerie interventionnelle. Cette discipline permet de réaliser de façon minimalement invasive des gestes thérapeutiques très précis dans des domaines de plus en plus vastes et précédemment réservés à la chirurgie, tels que les pathologies cardiovasculaires ou oncologiques.

Cela permet une prise en charge simplifiée pour les malades, en médecine ambulatoire, sans hospitalisation et avec moins de complications post procédures.

Vous avez annoncé vouloir vous renforcer dans le domaine digital.
En tant que spécialiste de l’imagerie médicale, comment appréhendez-vous l’innovation digitale ?

Le développement de solutions numériques, avec l’intelligence artificielle et les robots notamment, va profondément transformer l’imagerie médicale et la pratique des radiologues. C’est pourquoi François NICOLAS, ancien élève de Polytechnique (90), nous a récemment rejoint en tant que Chief Digital Officer.

Il va identifier des innovations disruptives et des opportunités que Guerbet devra saisir dans le digital. Par ailleurs, Guerbet a signé il y a quelques mois une prise de participation dans le fonds FPCI BioMedTech géré par Truffle Capital.

Ce fonds de 200 millions d’euros investira dans des start-ups, principalement françaises, des MedTechs ou des BioTechs, dans des domaines de la médecine interventionnelle mini-invasive (imagerie interventionnelle, biomarqueurs algorithmiques, biopsie virtuelle, prothèses connectées, biosensors, etc.) et des produits de biotechnologie portant des améliorations de rupture.

Cet investissement complète notre stratégie d’innovation et nous permettra de contribuer au développement de nouvelles solutions diagnostiques ou thérapeutiques, très innovantes pour la santé des patients.

Poster un commentaire