Sur un chantier avec ERAS

ERAS : des architectes industriels du territoire

Dossier : Dossier FFEMagazine N°725 Mai 2017
Par Éric COLLÉTER

Quel est votre savoir-faire ?

Nous concevons des usines ou des ateliers de production et nous sommes souvent responsables du planning, du budget et de la sécurité des projets industriels dont nous assurons la maîtrise.

ERAS est principalement active dans les secteurs suivants : la chimie et la pétrochimie, les sciences de la vie (pharmacie industrielle), l’agroalimentaire, le pétrole, le gaz, le nucléaire et les énergies et l’environnement.

Quelles sont les prestations que vous offrez ?

ERAS offre des services allant de l’étude technique à la gestion complète d’un investissement industriel, y compris parfois en « clef en main ».

Les projets sont souvent découpés par phases, de l’étude de faisabilité aux études de détail, en passant par l’approvisionnement, la direction du chantier jusqu’à la mise en service de l’installation.

La gestion d’un projet industriel est un vrai métier…


© David Duchon-Doris

Oui, c’est un métier à part entière. Nos clients nous demandent de mettre en œuvre les dernières technologies et de réaliser leurs investissements sous des délais de plus en plus courts.

C’est une affaire de professionnels, de spécialistes.

Pour qui intervenez-vous ?

Nous travaillons pour tous les grands noms de l’industrie, avec un appétit prononcé pour les projets de tailles intermédiaires.

Comment qualifiez-vous votre profession ?

Nous sommes des architectes industriels, multi spécialistes et intégrons beaucoup de disciplines techniques : procédés, électricité, instrumentation, tuyauterie, automatismes, traitement d’air…

Qui sont vos collaborateurs ?

Ce sont des ingénieurs et techniciens. Certains sont de vrais experts reconnus comme tels dans leurs domaines de compétences.

Parmi eux, des centraliens et des ingénieurs généralistes travaillent au quotidien dans nos locaux. En revanche, nous n’avons pas de polytechniciens. Nous le regrettons, car le monde de l’industrie propose réellement de très belles carrières !

Vos équipes sont-elles présentes sur le chantier ?

Le temps de la conception est assuré dans nos locaux et le temps de la réalisation avec nos équipes sur place, sur le chantier.

Avez-vous quelques exemples de projets ?

Nous travaillons en contrat-cadre avec Total, avec EDF, avec Dupont de Nemours, GRT gaz…

Nous collaborons aujourd’hui avec de grands noms et de plus petits, en France et ailleurs dans le monde : Canada, Botswana, Singapour. Nous sommes très fiers de nos projets.

Comment jugez-vous l’industrie française ?

Le poids de l’industrie dans le PIB en valeur est passé de 24 % à 14 % entre 1980 et 2007 et a continué de baisser depuis.

Pourtant, la France a besoin de maintenir une activité industrielle et de recherche pour affronter les grands défis de demain, développer son économie et préserver son modèle social.

ERAS s’inscrit complètement dans cette optique, en accompagnant les industriels dans l’amélioration de la performance de leurs sites de production en France.

Comment voyez-vous l’avenir de l’industrie française ?

L’industrie du futur est en train de se profiler. Les unités de production seront de plus petites dimensions, modulaires et flexibles, et intégreront les apports de l’informatique industrielle.

Notre devoir est de connaître l’évolution de l’activité industrielle pour adapter ERAS à sa mutation.

Êtes-vous optimiste pour votre groupe ?

Notre groupe a recruté 100 personnes en 2016 et en recrutera une centaine d’autres en 2017. A contrario de nos confrères, nous enregistrons une croissance permanente depuis 20 ans et nous estimons qu’elle n’est pas encore terminée.

Poster un commentaire