Entelecheia, la constitution de l’être et l’agir de Dieu

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°582 Février 2003Par : Georges WATERNAUX (41)Rédacteur : JR

L’âme n’est pas “quelque chose” qui serait séparable du corps. Elle est l’agir, le souffle de Dieu en nous (Genèse, chap. 2), Dieu qui nous soutient dans l’existence en ce monde et en l’autre, avec transformation au passage de la mort, dans la continuité de la vie.

Hormis le fait d’avoir traduit le substantif grec Entelecheia (énergie) par le verbe “ agir ”, l’auteur n’a rien inventé, mais il a pris référence dans la Bible et dans les écrits de théologiens.

Poster un commentaire