Annuaire des médaillés de la Résistance française

Enfin une liste des X médaillés de la résistance

Dossier : Le Grand Magnan 2017Magazine N°727
Par Serge DELWASSE (86)
Par Olivier HERZ (79)


Pour dresser la liste des Polytechniciens médaillés de la Résistance il a fallu trouver les personnes communes à l’Annuaire des médaillés de la résistance Française et aux promotions 1870 à 1945.

Grâce à une idée de Serge, qui a acquis l’Annuaire des médaillés de la Résistance française puis au travail informatique d’Olivier, la liste des Polytechniciens médaillés de la Résistance a pu être dressée pour la première fois.

Ce travail a d’abord nécessité la numérisation des 324 pages de l’annuaire, au moyen du scan d’un multicopieur puis d’un programme de reconnaissance optique des caractères (OCR).

S’en est suivi un important travail de toilettage du fichier obtenu et son transfert dans un tableau Excel (environ 48 000 médaillés), puis la compilation de ce tableau avec le tableau des promotions 1870 à 1945 (environ 17 000 camarades) suivie d’un traitement (code couleurs, classement alphabétique).

UN TRAVAIL FASTIDIEUX

Il a fallu trouver les personnes communes aux deux listes, ce qui a nécessité un balayage des fichiers difficile à automatiser donc très fastidieux.

Nous avons retenu les personnes dont le nom, le premier prénom et l’année de naissance sont identiques. En l’absence de l’année ou bien du prénom dans l’annuaire des médaillés, nous avons, dans la mesure du possible, utilisé un autre renseignement fourni par l’annuaire (deuxième prénom, corps de l’État…).

PAS DE FAUX POSITIFS

En principe, il n’y a que des polytechniciens dans notre liste finale. Nous avons recoupé nos informations (base de données des matricules polytechniciens sur http://bit.ly/base_BCX, site de X-Résistance, recherche sur Internet…).

C’est ainsi que nous n’avons pas retenu Louis Blanc (1906) et plusieurs dizaines d’autres, dont le jour et le lieu de naissance ne coïncidaient pas avec ceux de leurs homonymes de l’annuaire nés la même année.

LES CORRECTIONS SONT LES BIENVENUES

Il reste néanmoins certainement encore quelques omissions, indépendantes de notre volonté. Nous prions par avance les familles des polytechniciens médaillés de la Résistance de nous en excuser et nous invitons tous nos camarades à nous fournir les renseignements nécessaires à la correction de notre liste. Nous allons également y travailler avec X-Résistance, qui œuvre à l’établissement d’un répertoire des polytechniciens résistants.
Par ailleurs, nous avons utilisé l’annuaire imprimé en 1953, qui contient la liste des médaillés d’origine (attributions jusqu’au 31 décembre 1947). La médaille a par la suite été attribuée à titre posthume à des personnes tuées pendant la guerre (http://bit.ly/med_res) et les polytechniciens concernés ne figurent pas dans notre liste. Nous comptons sur X-Résistance pour les y intégrer.

Première page de l’Annuaire des médaillés de la Résistance française.
Première page de l’Annuaire des médaillés de la Résistance française.

SANS DOUTE DES X MÉDAILLÉS MANQUANTS

En revanche, des polytechniciens médaillés sont passés à travers les mailles (i.e. des faux négatifs), pour les raisons suivantes : pas de date de naissance ou pas de prénom dans l’annuaire des médaillés, sans aucune autre information utilisable ; coquille ou erreur dans l’annuaire des médaillés ; inversion de l’ordre des prénoms ou des noms doubles, voire prénoms différents entre les deux annuaires ; médaille enregistrée sous le pseudonyme adopté pendant la Résistance ; erreur du traitement OCR ; erreur humaine dans le travail de comparaison des annuaires.

Nous avons heureusement pu récupérer quelques dizaines de ces faux négatifs, soit par chance, soit en examinant le site http://xresistance.org/, soit encore en cherchant les polytechniciens dans le site http://francaislibres.net.

À noter que nous avons utilisé l’annuaire imprimé en 1953, qui contient la liste des médaillés d’origine (attributions jusqu’au 31 décembre 1947). La médaille a par la suite été attribuée à titre posthume à des personnes tuées pendant la guerre (http://bit.ly/med_res) et les polytechniciens concernés ne figurent pas dans notre liste.

UNE FORTE IMPLICATION POLYTECHNICIENNE DANS LA RÉSISTANCE

Nous aboutissons à une liste de 263 polytechniciens médaillés, qui ne recoupe pas les 214 polytechniciens résistants cités dans les pages du site du Groupe X-Résistance.

Notre premier constat est qu’un très grand nombre de résistants, et non des moindres, ne sont pas médaillés de la Résistance. Notre second constat est que les polytechniciens ont beaucoup plus participé à la Résistance que la moyenne des Français, à la fois en quantité et en qualité :

  • environ 2 % des polytechniciens sont médaillés de la Résistance contre environ 0,15 % de la population française des mêmes tranches d’âge ;
  • chez les polytechniciens, il y a un Compagnon de la Libération pour 8 médaillés ; dans la population française, il y en a un pour environ 45 médaillés.

Et les polytechniciens ont payé un lourd tribut : 71 polytechniciens sont morts en déportation (http://xresistance.org/fs_deport.html), soit environ 0,7 % contre 0,4 % pour la population française des mêmes tranches d’âge.

 


Le fichier de travail mixant les deux tableaux.

Polytechniciens
résistants
Cités dans
les pages du site
http://xresistance.org/
Non cités dans
les pages du site
http://xresistance.org
Médaillés
de la Résistance
95 (dont 13 compagnons
de la Libération)
163
Non médaillés
de la Résistance
119 (dont 20 compagnons
de la Libération
certainement nombreux

 
 

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

laborel christianrépondre
29 avril 2018 à 15 h 38 min

recherche sur Laborel Jean
Je recherche des renseignements sur mon père LABOREL Jean , né en 1912 qui faisait partie du 3 eme regiment artillerie
coloniale.pendant la guerre 39/45.
Merci

pedelosterépondre
3 septembre 2018 à 21 h 07 min

résistant de la seconde guerre
Mon père est décédé, mais je cherche avec le numéro suivant GR16D10946 -FFC homologué et DIR homologué

sentiments distingués

LAHAUTrépondre
1 novembre 2018 à 10 h 24 min

LAHAUT André dit ‘Victor’
Le Journal Officiel du 27 mars 1947 (page 40) indique l’attribution de la médaille de la Résistance française à André LAHAUT, né en 1922 à Roubaix.

Je ne le vois pas dans votre liste.
Cordialement.

Répondre