Editorial 2002

Dossier : ÉditorialMagazine N°571 Janvier 2002
Par François AILLERET (56)

Voici revenu le temps des vœux et sans doute convient-il de les mettre en situation et en perspective. L'année 2001 restera dans l'Histoire par l'attentat odieux et fulgurant du 11 septembre qui illustre la fragilité de la paix dans le monde. Et il faut aussi mentionner ces conflits endémiques au Moyen-Orient, en Europe centrale, en Afrique et ailleurs qui ont déjà fait tant de victimes innocentes. Mes premiers vœux seront bien naturellement pour un rapprochement entre les peuples, une solidarité accrue contre toutes les pauvretés et une courageuse et lucide prise de responsabilité envers l'avenir de la part de ceux qui dirigent le monde. Il n'y a cependant pas que des motifs d'inquiétude et il faut s'attacher à des signes positifs comme la relance à Doha d'une négociation commerciale dont chaque pays devrait bénéficier, ou le passage à l'euro, preuve tangible de la dynamique européenne.

L'actualité c'est aussi la crise économique mondiale, dont on évalue mal la profondeur et la durée, mais qui pèsera sur l'emploi et les conditions de vie en France. Souhaitons que l'esprit d'entreprise, la volonté de modernisation et la confiance viennent imprégner à tous niveaux les acteurs de la vie économique et sociale, facilitant la relance de l'activité.

La préparation des jeunes est l'une des plus essentielles responsabilités d'un pays. Aussi mes vœux vont à l'École polytechnique, ses dirigeants, ses enseignants, son personnel et ses élèves pour que 2002 vienne conforter la mise en œuvre, déjà bien engagée, du projet X 2000 qui est une étape majeure dans la démarche de l'École pour fournir à la Nation de jeunes cadres de grande qualité pour le service de l'État, la Recherche, l'industrie et de façon plus générale les entreprises.

Je tiens aussi à exprimer des vœux à l'A.X., aux Groupes X, à La Jaune et la Rouge, espérant que 2002 verra s'engager ou se développer nos projets pour une vie plus intense de la collectivité polytechnicienne, associant plus largement les jeunes.

Mais l'essentiel dans l'existence c'est la vie personnelle et familiale, aussi c'est à tous les camarades, à leurs familles et à leurs proches que j'adresse mes vœux les plus chaleureux, en souhaitant que, sur tous les plans, la nouvelle année apporte à chacun beaucoup de joies et de satisfactions.

Bonne année à tous.

Poster un commentaire