Association nationale laissez-les servir

Dons en baisse dans un contexte d’urgence médicale et sociale : à quelle association donner en cette fin d’année ?

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°769 Novembre 2021

Si la Covid-19 a eu tendance à modifier à la baisse les comportements des Français liés au dons, la grande majorité des polytechniciens déclare en revanche avoir maintenu et même augmenté le niveau de dons, notamment en lien avec la crise sanitaire. La recherche médicale reste la cause préférée des X. Nous avons sélectionné deux autres causes particulièrement méritantes.

 

Association Nationale Laissez-Les Servir : « devenir citoyen en apprenant le vivre-ensemble avec la rigueur du monde militaire. »

La mission de l’Association Nationale Laissez-Les Servir (ANLLS) consiste à organiser pour les jeunes des cités des actions et des séjours leur permettant d’apprendre le « vivre-ensemble » à travers une pédagogie cadrée et de découvrir l’histoire commune afin de se réapproprier les valeurs de la République française.

Le parcours de son fondateur, le Capitaine Abdoulhoussen, est simple : jeune immigrant indien, il a eu la chance et l’opportunité d’aller dans les banlieues parce que sa famille y vivait. Et là, nous confie-t-il, « j’ai découvert le monde du bas des escaliers. J’ai rencontré Steven, jeune ado sans repères, violent, frappant ses professeurs, n’ayant pas de projet de vie, fréquentant des caïds au bas des escaliers. J’ai rencontré Sarah, 9 ans, déjà déscolarisée ; Mehdi l’enfant de la DDASS, gosse sans espoir vivotant aux frontières de la petite criminalité… et je me suis demandé : « Qu’est-ce qui fait la différence entre eux et moi ? J’aurais pu être l’un d’entre eux. Qu’est-ce qu’il leur manque ? »

Créée et inspirée des valeurs sociales de l’armée et de la richesse de l’héritage patriotique commun, l’ANLLS est l’une des rares structures apolitiques et aconfessionnelles à faire du savoir-vivre auprès des jeunes des quartiers difficiles, en associant interculturalité et patriotisme. L’ANLLS donne un projet de vie à environ 200 à 300 jeunes par an.

Contact dons: nourou_abd@hotmail.com

Plus d’informations : https://laissezlesservir.org/

Résilience : « se préparer, s’engager, aider en cas de crise. »

Née en 1983 au lendemain des attentats du Drakkar, Résilience était au départ « une bande de camarades des grandes Écoles—X, HEC, ESSEC—qui ont pris leur voiture pour aller donner leur sang à Percy, » explique son fondateur, Serge Besanger. L’association fonctionne selon le principe d’opérations de type « réserve du sang », plaquettes notamment, destinées à pallier des besoins ponctuels et urgents.

« Il est très difficile d’organiser le don du sang dans la durée, précise Serge Besanger. Or il faut huit semaines d’attente entre deux dons de sang ou de plaquettes, et les plaquettes ne peuvent être conservées plus de cinq jours. Si tout le monde se rue en même temps, et que plus personne n’est disponible pour donner ses plaquettes la semaine d’après, comment s’organise-t-on ? D’où l’idée de cette « réserve ».

Outre le don urgent et ponctuel du sang total, du plasma d’aphérèse, des plaquettes, de greffons de peau et de moelle osseuse, Résilience fut la première association de France à lancer la production de gels hydroalcooliques et masques chirurgicaux dans le contexte d’urgence sanitaire, fin février 2020.

Résilience se définit comme « une bande d’anti-Instagram fonctionnant à l’ancienne, » explique Serge Besanger, « sans fichier électronique, ce qui serait interdit, mais avec un grand cahier Clairefontaine de toutes les bonnes volontés, à ma connaissance toujours autorisé. »

Subtil équilibre pour cet urgentiste d’entreprises (Leroy-Somer, Guinault…) siégeant par ailleurs aux comités stratégie, RSE, et rémunérations de conseils d’administrations et comités consultatifs français (Leroy, Atawey) et internationaux (Kongsberg, European Institute of Technology…), père de trois enfants, un policier, un militaire et une infirmière urgentiste.

Point d’orgue traditionnel de Résilience : le don de sang du 14 juillet, où cette année encore les X de Résilience étaient présents.

Résilience accepte tous types de dons en nature : ordinateurs, imprimantes, tentes, masques, gels et équipements médicaux notamment.

Contact : andsafrance@gmail.com

Poster un commentaire