Des neutrons pour la science

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°620 Décembre 2006Par : Bernard Jacrot (47)Rédacteur : JR

En 1967, la France et l’Allemagne décident de coopérer pour la construction et la mise en oeuvre d’un réacteur nucléaire destiné à des travaux de recherche en physique, chimie et biologie.

Le projet de l’Institut Laue-langevin était né, avec la mission de fournir aux chercheurs une source très intense de faisceaux de neutrons, outil fondamental pour sonder les mystères de la matière.

Rapidement la Grande-Bretagne se joint au projet, puis progressivement d’autres pays, de l’Europe de l’Ouest comme de l’Est, faisant de l’Institut Laue-langevin un exemple particulièrement réussi de la coopération européenne ; ce succès démontre qu’un tel regroupement de forces et de compétences permet de réaliser des projets ambitieux, en permettant aux scientifiques de notre vieux continent de disposer de la meilleure source de neutrons au monde.

Des neutrons pour la science raconte la genèse de ce projet et montre comment une organisation adéquate a permis d’optimiser l’utilisation du réacteur. L’ouvrage dresse également le portrait de trois personnalités qui ont joué un rôle essentiel dans cette réussite.

Poster un commentaire