Pieds-noirs en Algérie après l’indépendance

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°578Par : Témoignages recueillis par Jean-Jacques Viala (57)Rédacteur : JR

Ce livre est une suite d’entretiens avec des Pieds-noirs qui sont restés après l’indépendance, et qui ont essayé de jouer le jeu de la nouvelle Algérie. Ces entretiens sont retranscrits le plus fidèlement possible.

La plupart ont dû partir dès 1963, après les nationalisations décidées par Ben Bella, mais quelques-uns sont restés bien plus longtemps, et leurs aventures sont en général pittoresques et souvent émouvantes. La vie quotidienne au moment d’un si grand bouleversement ne manque en effet ni d’imprévus, ni de drames.

Ce livre se lit comme une suite d’histoires individuelles, mais, au travers des destins et des sensibilités de chacun, se dessine en mosaïque ce que fut le passage du pouvoir entre la France et l’État algérien, et les transformations subies par l’Algérie.

Poster un commentaire