Faire progresser le monde de la santé

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°768 Octobre 2021
Par Bruno BANEY

Becton Dickinson (BD) travaille depuis 120 ans à « faire progresser le monde de la santé » dans la recherche médicale, le diagnostic et le traitement des patients. Entretien avec Bruno Baney, vice-président R&D de BD Medical – Pharmaceutical Systems.

 

Comment appréhendez-vous les nouveaux enjeux liés à la complexification du développement des molécules ?

L’émergence des traitements issus de la biotechnologie, le développement des traitements par immunothérapie, ou plus récemment les vaccins à base d’ARN messager, posent des enjeux de compatibilité avec les containers de médicament comme les seringues pré-remplies, de fonctionnalité à haute viscosité dans des systèmes d’administration comme les auto-injecteurs, ou de stockage à très basse température. Répondre à ces enjeux nécessite une bonne compréhension scientifique du comportement des molécules et des formulations de médicament en présence du verre, du caoutchouc, des lubrifiants… Il s’agit de combiner des compétences en science des matériaux, chimie analytique, biochimie et mécanique pour sélectionner des solutions adaptées.

Dans ce cadre, BD Medical développe et propose des seringues pré-remplissables (à la fois container de médicament et système d’injection) avec des traitements de surfaces qui permettent d’améliorer la compatibilité des molécules avec la seringue. La combinaison des seringues avec nos auto-injecteurs permet l’injection de médicaments de plus en plus visqueux en moins de 15 secondes. Une étude récente a démontré la conservation de la fonctionnalité de nos seringues à très basse température : une étape importante pour une vaccination plus large.

Aujourd’hui, la digitalisation du secteur offre d’incroyables perspectives… 

Le digital ouvre des perspectives autour des big data, et des capacités à connecter les outils entre eux. Cela donne plus de possibilités en termes d’efficacité, de sécurité et de qualité du système de santé, mais aussi d’accompagnement des patients à la maison, et de traitements plus individualisés.

Par exemple, la traçabilité de la chaîne de production et de distribution des médicaments permet un meilleur suivi de la qualité du médicament et du maintien de son intégrité dans la chaîne logistique. Le traitement automatique de l’inventaire des médicaments et de leur utilisation, connecté avec le dossier du patient, devient une norme en milieu hospitalier. Les développements de la télémédecine, accentués en période de pandémie, promettent d’étendre le suivi du patient à la maison dans plusieurs domaines par des moyens connectés, par exemple en traitement des cancers ou des maladies neuro-dégénératives.

BD Medical est présent dans tous ces secteurs, à l’hôpital avec des solutions de traçabilité des médicaments pour la préparation en pharmacie d’hôpital, la gestion des inventaires et des médicaments contingentés. Nous développons aussi des solutions de traçabilité des seringues depuis leur fabrication. L’enjeu est de faciliter le suivi de production au remplissage des médicaments, évitant les erreurs et améliorant la gestion du flux de production.

Nous collaborons avec les grandes entreprises pharmaceutiques pour mieux définir l’application des outils connectés au service d’un meilleur suivi du traitement.

À cela s’ajoute une prise de conscience plus forte autour des défis environnementaux. Qu’en est-il ?

Notre Sustainability Strategy 2030 vise à réduire de 46 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2040, en travaillant sur nos procédés de fabrication, notre chaîne logistique et nos produits.

Les enjeux technologiques pour les produits portent sur les matériaux, la recyclabilité, le choix de produits moins énergivores, les technologies de stérilisation. Il y a aussi une réflexion sur le tri sélectif dans un contexte médical d’usage unique : l’idée est de concevoir les produits pour faciliter ce tri. Il faut opérer dans un triptyque sécurité du patient, impact économique sur le système de santé et impact environnemental.

Pour faire face à ces défis, l’humain est clé. Nous recherchons des compétences scientifiques et techniques de haut niveau dans nos secteurs traditionnels : mécanique, chimie analytique, matériaux, mais aussi sur nos nouveaux axes de développements : les systèmes électromécaniques, l’ecosystème « big-data », l’éco-conception… Nous sommes très ouverts aux partenariats académiques et offrons d’incroyables perspectives en R&D, en développement des procédés, production, logistique, marketing… 

Poster un commentaire