Auguste COMTE, l’enfant terrible de l’École polytechnique

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°682 Février 2013Par : Bruno GENTIL (55)Rédacteur : Alexandre MOATTI (78)Editeur : Éditions Cyrano – 2012 - Les Boulbennes, 24240 Pomport.

C’est une somme importante que Bruno Gentil, jusqu’à récemment président de la Maison Auguste Comte, consacre au premier philosophe polytechnicien – au moins chronologiquement parlant. Son éditeur, Erik Egnell (57), avait fait remarquer la prolixité de Comte, qui a tant écrit – c’était son unique arme, qui l’a bien servi. Qu’apporte le livre de Gentil…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer