« Approcher les entreprises et favoriser la vie du campus « 

Dossier : Binet X-Entreprises, organisateur d'X-ForumMagazine N°662 Février 2011
Par Vincent GONGUET (08)

Parmi les 15 membres du binet X-Entreprises, le président a été désigné par ses pairs, peut-être d'abord pour sa fibre entrepreneuriale. Vincent Gonguet explique que «Le binet a recruté à égalité entre les promotions 2008 et 2009 pour que les "2e année" s'initient à cette tâche. Mais ce qui a d'abord guidé notre choix, c'est le désir des postulants d'oeuvrer pour le bien commun. Nous avons par exemple écarté ceux qui cherchaient des contacts à titre personnel. Ensuite, ils devaient adhérer à notre démarche commerciale en direction des entreprises et être capables de s'investir dans la durée, sur une année entière, depuis la passation fin décembre jusqu'à la distribution des subventions aux binets en novembre.»

Pourquoi avoir mis l'accent sur la démarche commerciale ? « D'un point de vue financier» indique Vincent Gonguet, « la donne a changé pour les élèves : les subventions du corps transmises par l'École, destinées à subventionner les binets diminuent régulièrement depuis plusieurs années, et de façon plus prononcée en 2010. X-Forum, avec un chiffre d'affaires de 450 000 €, est le seul événement qui peut permettre aux élèves de maintenir le dynamisme de la vie associative qui caractérise l'École : ses bénéfices (environ 180 000 €) seront reversés aux binets et à la Fondation de l'X.»

Meilleure communication

«Nous avons cherché tout d'abord à améliorer la communication externe en créant un nouveau site Internet : www.xentreprises.com et en adoptant un style plus ouvert.

La directrice des études a également fait un effort spécial de communication interne pour informer tous les élèves.» 

Meilleur planning

«Nous avons ensuite réorganisé le planning des deux journées en déplaçant l'espace recherche le jeudi, jour de plus grande affluence. Nous voulions mettre l'accent sur la R&D en entreprise. Quelques laboratoires privés comme PSA, Michelin ou EADS ont répondu à cette attente. Autre décision importante, l'an prochain, la conférence d'ouverture le second jour visera d'abord à séduire des sponsors pour les chaires de l'École.

En 2010, l'industrie représentait environ un tiers des entreprises présentes et il a été relativement facile pour les élèves d'y trouver un stage. PSA, le parrain du Salon, a proposé entre 30 et 40 stages sur un total de 180 demandes. En revanche, pour les élèves qui cherchent dans la finance ou le conseil, la concurrence était plus forte; XForum leur a au moins servi à prendre un premier contact.» 

 


X-Forum a accueilli en 2010 une centaine d'entreprises et 1300 visiteurs dans le Grand Hall de l'École à Palaiseau.

Binet X-Entreprises

Organisateur de X-Forum
www.xentreprises.com

Président : Vincent Gonguet (2008)
vincent.gonguet@polytechnique.edu

Adresse : École polytechnique,
91128 Palaiseau Cedex

X-Entreprises n'est pas un binet comme les autres car son action sert à financer les autres binets du campus de Palaiseau. Véritable PME créée pour l'événement, il s'est impliqué de façon quasi professionnelle dans sa gestion (comptabilité, trésorerie) et sa communication (site Internet).

Vincent Gonguet (2008), parmi les premiers de sa promo, espère intégrer le corps des Mines, le MIT ou l'université de Berkeley : « Je ne me projette pas encore professionnellement de façon précise, mais ce qui m'intéresse, c'est le domaine de l'énergie, les systèmes complexes. » L'implication de Vincent dans X-Forum correspond à sa motivation pour porter un projet et le voir aboutir : « J'ai aimé gérer une équipe, être l'interlocuteur des différents services de l'École, des entreprises, participer au dîner des grands donateurs de la Fondation, mais X-Forum m'a surtout appris à être réactif, c'est-à-dire à gérer une organisation complexe en temps réel, à régler une multitude de détails à la dernière minute. Cette année, nous avons changé de standiste, de graphiste et nous avons créé un nouveau site Internet. » L'esprit d'équipe est pour lui une seconde nature : il fait aussi partie du binet SushiX et pratique le handball et la salsa.

Et une carotte pour la fin

«Enfin, nous avons tiré la leçon des années précédentes : habituellement, la conférence de clôture réunit à peine 200 personnes. Nous avons sensibilisé les présidents de binets pour qu'ils incitent les élèves à y assister et en particulier à la remise du prix Pierre Faurre, une occasion pour eux de s'inspirer de leur brillant prédécesseur David Fattal, sans oublier le cadeau à la sortie de l'amphi, une clé USB.


Thierry Desmarest (64) remet le prix Pierre Faurre de la Fondation de l'École polytechnique à David Fattal (98), chercheur chez HP Labs à Palo Alto (Californie).

Résultat : la salle était comble avec plus de 800 personnes, surtout des 3e année. Nous sommes satisfaits d'avoir attiré aussi beaucoup de 2e année. Pour eux, le stage est encore loin et ils ne voient pas toujours la nécessité de prendre les devants très tôt pour choisir la structure qui leur conviendra.»

Comment avez-vous procédé au choix du parrain ? « En tant que président du binet, je m'en suis occupé en liaison avec la Fondation. PSA s'était mis sur les rangs très tôt cette année, et il nous est apparu naturel de travailler avec eux.

Le partenariat consiste à échanger participation financière contre visibilité : PSA disposait d'un très grand stand dans le grand hall, un autre dans l'espace recherche, et la cour Vaneau servait de terrain d'essai à ses voitures de dernière génération. Enfin, son président du directoire, Philippe Varin, nous a parlé de son expérience à la tête d'un groupe du CAC40. »

Mais, Vincent Gonguet, philosophe, reconnaît que l'on ne sort pas indemne de ce type d'événement : «Il est frustrant de se dire que l'on ferait les choses différemment si l'on recommençait. Et puis le contact avec les entreprises n'a pas été idéal. Nous aurions souhaité être reçus par les entreprises pour leur présenter l'École, nouer avec elles davantage de contacts sur le plan humain, leur faire passer des messages forts, leur transmettre notre énergie, notre envie. Souvent nous avons dû nous contenter d'échanges de mails, ce qui a pu démotiver certains élèves.»

En conclusion, l'objectif numéro un d'X-Forum était d'attirer un maximum d'entreprises. Il a pleinement été atteint cette année, à tel point que le Salon a dû refuser des exposants, malgré les 30 % de surface supplémentaire par rapport à 2009 (total cette année : 1350 m2).

Cela veut dire qu'il n'y aura pas de marge de progression en termes de surface en 2011 et que la variable d'ajustement pourrait être l'augmentation des prix. Un arbitrage délicat qui incombera au prochain binet.

Propos recueillis par Régine Lombard

Poster un commentaire