Auchan retail

Auchan : Focus sur la transformation digitale du commerce

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°769 Novembre 2021
Par Paul LAVOQUET

Sous la pression du digital et des nouveaux modes de consommation, Auchan adapte son offre et son modèle de vente. Rencontre avec Paul Lavoquet, nommé DSI de Auchan Retail France en 2020. Il nous en dit davantage sur le plan de transformation de l’entreprise et les nouveaux métiers qui émergent dans ce contexte.

 

Vous avez été nommé DSI de Auchan Retail France en 2020. Comment avez-vous vécu cette année, aussi marqué par la crise sanitaire ? Aujourd’hui, quelle est votre feuille de route ?

Je suis en effet arrivé au sein d’Auchan dans des conditions assez particulières, en plein confinement. Les bureaux étaient déserts et je n’avais pas la possibilité de rencontrer mes équipes étant donné que 99 % des effectifs étaient en télétravail.

Pour les fonctions support comme la DSI, nous devions adapter les méthodes et les outils de travail. Quant à ceux sur le terrain, nous devions faire en sorte qu’ils puissent mener à bien leur travail dans le respect des règles sanitaires. Je faisais donc face à une gestion des équipes assez particulière. Lors de la reprise, nous avons commencé à faire revenir progressivement nos collaborateurs. Nous avons donc réussi à nous adapter et à traverser cette situation. D’ailleurs, je souhaiterais saluer toutes nos équipes qui ont su faire preuve de courage et d’initiative pour servir au mieux nos collaborateurs et donc nos clients.

 

“Tous ces métiers que nous voyons émerger sont des métiers d’ingénieurs qui allient à la fois une vision business et une vision technique.”

 

Quant à ma feuille de route, elle consiste à accélérer le déploiement des projets stratégiques d’Auchan principalement lié à la modernisation de nos solutions logistiques et encaissement et au déploiement de nouveaux services et formats digitaux comme le click & collect, le format piéton qui allie une offre digitale et un libre service sur une petite surface au coeur des centres ville, Auchan Go déployé sur le campus de l’Edhec à Lille, un format de 38 m², totalement automatisé jusqu’au paiement sans passage en caisse, qui propose 500 références produits 24h/24 avec une technologie reposant sur la reconnaissance d’images.

Avec ces nouveaux formats où le digital et le physique s’allient toujours davantage pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, l’adaptation et la modernisation des systèmes d’information est un enjeu majeur pour Auchan Retail. De plus, la possibilité qui est désormais offerte aux clients d’accéder à une offre large dans la plupart de nos formats nous impose d’aligner et de consolider nos processus et nos référentiels pour qu’un hypermarché puisse livrer chez lui, dans un supermarché, un drive, un piéton ou un Auchan Go.

Quelles ont été vos premières actions pour permettre cette accélération du digital ?

Il était pour moi essentiel de rompre avec les méthodes de travail très silotées entre directions pour que ceux qui portent la vision des solutions informatiques et ceux qui mettent en œuvre ces évolutions forment une même équipe animée par les mêmes objectifs. C’est ce que mes équipes et moi, sommes attelés à mettre en œuvre à travers ce que nous appelons le mode produit. Le produit désigne ici un domaine fonctionnel (par exemple la fidélité, l’approvisionnement ou la logistique d’entrepôt) et chaque produit est animé par le Product Owner qui porte la vision à court et moyen terme des évolutions à réaliser et est capable de répondre à toutes les questions détaillées des équipes de réalisation. Le product owner devient alors garant de la valeur créée sur son produit.

Nous initions également en complément de cette approche le lean management pour nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue et ainsi offrir à nos clients une expérience la plus qualitative.

Auchan, c’est aussi la richesse et la diversité des métiers. Qu’en est-il ?

En effet, nous avons les métiers classiques liés à notre activité commerciale comme les responsables commerce, les chefs de rayon et directeurs de magasin mais il y a beaucoup de métiers dans la logistique, la finance, le marketing, l’offre, l’informatique et la data.

Avec l’essor du digital, des nouveaux formats et la nécessité de maîtriser la donnée client, de nouvelles compétences sont devenues nécessaires qui se traduisent par de nouveaux métiers comme o le product owner, scrum master, UX designer et la data exige également de nouveaux rôles :data owner, data steward.

Quelles sont les perspectives d’évolutions de carrières qu’un groupe comme le vôtre peut offrir aux X ?

Tous ces métiers que nous voyons émerger sont des métiers d’ingénieurs qui allient à la fois une vision business et une vision technique. De plus en plus pour pouvoir évoluer dans une organisation il faut maîtriser intimement le produit, le service que l’on délivre et les attentes du client.

 

“Avec l’essor du digital, des nouveaux formats et la nécessité de maîtriser la donnée client, de nouvelles compétences sont devenues nécessaires qui se traduisent par de nouveaux métiers.”

 

La meilleure façon de l’appréhender est de démarrer sa carrière soit sur un poste opérationnel et donc sur le terrain, soit dans la conception et le cycle de vie des solutions informatiques qui permettent d’appréhender les besoins des clients et les processus de l’entreprise.

C’est une première étape dans une carrière qui permet ensuite de prendre des positions de management avec un solide bagage technique et opérationnel.

Poster un commentaire