Bruno Angles, président de l'AX avec Emmanuel Macron

25 octobre 2017

Dossier : ÉditorialMagazine N°730 Décembre 2017
Par Bruno ANGLES (84)

Le 25 octobre dernier, le Président de la République est venu sur le Plateau et a prononcé un discours annoncant d’un coté la création de l’Alliance, le rassemblement des grandes écoles autour de l’X et de l’autre la construction de l’Université Paris-Saclay autour de Paris-Sud.

Le 25 Octobre 2017 restera une date importante dans l’histoire de l’École polytechnique.

C’est évidemment toujours un grand honneur pour l’X d’accueillir le Président de la République en exercice. Mais au-delà du plaisir que la communauté polytechnicienne a eu à recevoir Emmanuel Macron, c’est le contenu de son discours, largement relayé dans les médias et dont vous trouverez les grandes lignes dans ce numéro, qui marque un moment important dans la vie de l’École polytechnique.

Vous vous souvenez sans doute qu’en 2015, suite à la visite à Palaiseau des ministres Jean-Yves Le Drian, Emmanuel Macron et Thierry Mandon, Denis Ranque et moi-même avions signé une tribune commune dans Les Échos pour nous réjouir des annonces gouvernementales.

Depuis cette date, si le Contrat d’objectifs et de performance signé un an plus tard à l’ hôtel de Brienne était venu confirmer la mise en œuvre des décisions relevant de l’X seule, les deux autres piliers des annonces du 15 décembre 2015 qu’étaient l’Alliance et l’Université de Paris-Saclay patinaient…

Le discours du Président de la République du 25 octobre 2017 peut se résumer en deux points : il convient de mettre en œuvre d’une part l’Alliance, c’est-à-dire le rassemblement, mais pas la fusion, de grandes écoles autour de l’École polytechnique, qu’il avait lui-même annoncée en décembre 2015 à l’X et d’autre part de construire l’Université de Paris-Saclay autour de Paris-Sud ; par ailleurs, il faut maintenant définitivement quitter le temps de la réflexion et des décisions pour rentrer résolument dans le temps de l’action.

Le dispositif à deux pôles annoncé par le Président de la République est une solution simple, pragmatique et efficace pour faire gagner la France dans la compétition internationale : l’Université de Paris-Saclay pourra progresser dans les classements « extensifs », où la taille compte, comme celui de Shanghai, et l’Alliance ou « NewUni » pourra définir une stratégie intelligente pour continuer à capitaliser sur les excellents classements internationaux « intensifs » de ses membres, mesurant l’excellence, comme QS et THE.

Les deux pôles auront chacun la capacité de diplomation à tous les niveaux, y compris les doctorats, faculté que l’X avait malheureusement perdue il y a quelques années.

C’est main dans la main que l’AX et la FX ont travaillé avec le Gouvernement pour préparer ces annonces. Nous avons depuis, dès le 22 novembre, réuni l’ensemble des présidents d’associations d’anciens et de fondations des écoles figurant dès maintenant dans l’Alliance ou susceptibles d’y figurer très rapidement (Agro ParisTech et HEC).

Denis Ranque et moi-même avons également apporté notre soutien aux premières orientations présentées en conseil de l’X le 9 novembre. Les documents de travail qui ont été présentés par Jacques Biot relèvent d’une logique de subsidiarité, qui permettra notamment aux membres de conserver la personnalité juridique et morale et de continuer à capitaliser sur les marques existantes et qui permettra à l’École polytechnique de garder son statut militaire et sa tutelle Défense.

Les annonces du Président de la République ont donné une nouvelle impulsion à l’X, dont nous avons tout lieu de nous réjouir. Elles obligent désormais tous les acteurs impliqués à être à la hauteur s’agissant de la rapidité de mise en œuvre.


On trouvera donc dans ce numéro les grandes lignes du discours du Président de la République :
Plateau de Saclay : fin de partie, ou nouveau départ

Poster un commentaire