Vers une harmonie avec la Terre

Vers une harmonie avec la Terre
Résonance, dignité et reconnaissance

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°766 Juin 2021Par : François Perdrizet (61)Rédacteur : Charles-Henri Pin (56)Editeur : Éditions Edilivre,  décembre 2020

Comme les précédents ouvrages de F. Perdrizet, Vers une harmonie avec la Terre est une méditation personnelle, sensible et originale, avec pour fil directeur une tentative d’établir un lien entre l’espérance et le respect de l’environnement. C’est aussi le recueil d’une floraison de textes (de Rilke, Bonhoeffer, du Talmud…) surtout poétiques et spirituels vraiment magnifiques.

Premier thème : la résonance. Ce qui résonne (un visage, un propos, un morceau de musique), c’est ce qui produit un « effet » (dans le sens de « cela me fait de l’effet »), on pourrait dire aussi une vibration, un retentissement, un écho. Cet « effet » nous porte et nous élève vers un au-delà, un invisible, un infini.

Dans un deuxième temps, F. Perdrizet traite de la dignité, cette notion étant étendue à tous les êtres vivants. Reconnaître cette dignité des animaux et des plantes, c’est une manière de resituer l’homme à son humble place au sein de l’ensemble de la création ; c’est reconnaître ces êtres vivants comme des créatures de Dieu ; c’est témoigner d’une forme de gratitude pour le don qu’ils constituent ; c’est aussi témoigner d’une sollicitude (celle de ceux qui ont la « main verte ») à leur égard ; et c’est enfin témoigner d’un « résister » par rapport à tout déclassement de cette dignité.

Vient ensuite une troisième partie sur la reconnaissance. Reconnaître, c’est d’abord identifier (reconnaître un ami que l’on n’a pas vu depuis longtemps) ; c’est aussi accepter, admettre (reconnaître pour vrai un fait) ; et c’est enfin éprouver de la reconnaissance, de la gratitude.

Poster un commentaire