Une ressource incontournable pour le marché des énergies

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°749 Novembre 2019
Par Antoine ROSTAND (82)

Rencontre avec Antoine Rostand (82), CEO & Co-fondateur de Kayrros, qui nous en dit plus sur cette entreprise et la combinaison du monde de l’énergie à celui de l’information quantitative.

 

Dans quel contexte Kayrros a vu le jour ?

La naissance de Kayrros en 2016 s’inscrit à la confluence de deux constats fondamentaux et complémentaires : d’un côté, la pénurie de données qui frappait alors le secteur de l’énergie ; d’autre part, l’extraordinaire foisonnement de données rendu possible par les technologies nouvelles et l’avènement de l’intelligence artificielle et du machine learning. Tout le projet originel de Kayrros peut être résumé comme une entreprise d’arbitrage des connaissances et de la transparence, un effort pour combler le fossé entre ces deux réalités. L’enjeu est de taille. Les industries de l’énergie sont les plus importantes au monde.
Le secteur entier est à un moment charnière de son histoire, écartelé entre deux exigences contradictoires : répondre aux besoins d’une population en pleine croissance dont une grande partie commence seulement à émerger de la pauvreté, et faire face aux contraintes du changement climatique et de l’inéluctable décarbonisation. Jamais l’industrie n’a fait face à tant d’incertitudes. Et jamais les informations dont elle a tant besoin pour naviguer sur les risques que cela implique n’ont semblé aussi élusives.
En même temps, plusieurs éléments cruciaux ont ouvert toutes grandes les frontières de la connaissance 􀀂 l’émergence de nouvelles sources de données telles que l’imagerie satellite et les réseaux sociaux, la capacité du cloud computing à stocker et traiter ces ensembles de données, et les nouvelles possibilités d’analyse offertes par l’intelligence artificielle et le Machine Learning.
Dans une société qui ne cesse de repousser l’horizon de l’information, le secteur de l’énergie, notamment les opérations pétrolières et gazières, est longtemps resté en retrait, privé encore de données opérationnelles claires. C’est avec une ambition de remédier à ce manque d’information que les cinq fondateurs de Kayrros ont créé une technologie utilisant notamment l’imagerie satellite haute fréquence pour mesurer et analyser en temps réels les dynamiques fondamentales du secteur (offre et demande).

Vous combinez le monde de l’énergie à celui de l’information quantitative. Dites-nous-en plus sur ce positionnement ? Concrètement, à quels problématiques répondez-vous ?

L’information quantitative et la connaissance du secteur sont complémentaires dans la construction d’une analyse de qualité. On ne comprend bien que ce que l’on mesure bien — et inversement. Et on n’investit à bon escient que dans ce que l’on comprend — et donc mesure — bien. Pendant trop longtemps, les capacités de mesure de l’industrie, et donc la qualité de ses analyses, pour ne rien dire de l’allocation des capitaux, sont restées tributaires de types de collectes de données archaïques, d’une portée restreinte et d’une fiabilité douteuse.
Les agences statistiques gouvernementales ou multi-gouvernementales, malgré tous leurs efforts, dépendent largement de ce que les acteurs privés, avec les limitations qui leur sont propres, veulent bien leur confier.
D’où une visibilité réduite. Face à cela, les nouvelles technologies représentent une révolution dont on ne mesure que peu à peu la portée. Encore faut-il disposer de la connaissance de l’industrie qui permet de calibrer et d’interpréter correctement les nouvelles données.
En conjuguant expertise industrielle et expertise en termes d’imagerie satellite et d’intelligence artificielle, c’est non seulement la fréquence et la qualité des données qui change de fond en comble, mais aussi leur étendue, leur type même, leur granularité. Tout cela ouvre de nouveaux mondes à la compréhension et à l’analyse du secteur.
Les champs d’application de ces informations sont infinis. Par exemple, les données de stockage du pétrole que nous produisons font réaliser des gains importantes aux traders de pétrole. Ces données donnent en effet une indication directe de l’équilibre ou du déséquilibre entre l’offre et la demande, et permettent ainsi de prévoir l’évolution des prix. Mais elles montrent aussi que cette relation a ses hauts et ses bas et que d’autres éléments peuvent influer sur les prix, tels que les facteurs géopolitiques.

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer