Une marine qui évolue, des marins qui agissent.

Dossier : Marine nationaleMagazine N°596 Juin/Juillet 2004
Par Jean-Louis BATTET

La modernisation de grande ampleur que la Marine nationale vit depuis plusieurs années répond aux exigences d'une stratégie renouvelée, dont la dimension maritime est réaffirmée. Aujourd'hui, les enjeux pour la marine se concentrent sur la réalisation du modèle de marine, sur la modernisation du soutien de ses forces et sur le maintien d'une ressource humaine de qualité.

Silhouette marine bleu-blanc-rougeAu moment où elle se trouve engagée au cœur d'actions majeures de défense et de sécurité nationale, européenne ou internationale, jamais ces enjeux n'ont été aussi importants. Pour y faire face, la marine se modernise et cherche à se réformer et à s'adapter en permanence aux besoins nouveaux et aux évolutions.

Du point de vue de l'activité opérationnelle, la permanence de la mission de dissuasion continue d'être principalement assurée par la Force océanique stratégique (FOST). Les opérations aéromaritimes, toujours aussi nombreuses, s'inscrivent chaque fois davantage dans un cadre interarmées ou international, au sein de structures européennes (Euromarfor, FNFA) ou de l'OTAN (participation à la Nato Response Force), ou de coalitions de circonstance avec nos alliés (Enduring Freedom/Heracles).

La marine s'investit par ailleurs encore plus largement dans la surveillance des approches maritimes, en métropole et outre-mer, dans le cadre de ce qui est devenu aujourd'hui une mission croissante de la marine, la sauvegarde maritime. De la lutte contre la pollution du Prestige à la lutte contre l'immigration clandestine, les trafics illicites et le terrorisme, l'action de la marine répond aux préoccupations actuelles de nos concitoyens.

Les moyens se modernisent, contribuant ainsi à construire la marine de demain : montée en puissance de la fabrication des frégates Horizon, des Bâtiments de projection et de commandement (BPC), livraison des cinq premières vedettes de gendarmerie maritime, prochaine admission au service actif du SNLE Vigilant, livraison du 3e Hawkeye… Par ailleurs, les études franco-italiennes sur les frégates européennes multimissions se poursuivent, ainsi que les travaux de définition du 2e porte-avions.

Sur le plan des ressources humaines, le virage a été pris pour personnaliser la gestion et adapter l'organisation, afin d'être en mesure de faire face aux défis que représentent aujourd'hui le recrutement, la formation, la fidélisation et la valorisation des marins. Ce véritable challenge est en passe d'être relevé. L'intégration de la réserve militaire de la marine à ses activités courantes en constitue un autre.

Enfin, la marine a continué de faire évoluer son organisation. La réforme de la Direction des constructions navales (DCN), la montée en puissance du service de soutien de la Flotte (SSF), la création de l'état-major des opérations (EMO), le transfert des flottilles d'hélicoptères de Saint-Mandrier à Hyères, la réorganisation des services du Commissariat de la marine sont autant de réalisations qui concourent à une meilleure efficacité d'ensemble de la marine.

Dans le même temps, d'autres chantiers de modernisation ont été ouverts, comme celui du dialogue organique, qui va simplifier les relations entre les forces et l'état-major de la marine, ou la déconcentration financière, qui donnera plus de responsabilités aux acteurs locaux.

*
* *

À l'avenir, deux grandes fonctions compteront de plus en plus pour la marine : sa capacité de projection et d'intervention sur les théâtres éloignés, et sa capacité à surveiller les côtes et les espaces maritimes.

C'est cette Marine-là que nous construisons jour après jour, avec confiance et détermination.  

_________________________
FNFA : Force navale franco-allemande.

Poster un commentaire