conception des réseaux de télécommunication

Un expert français de la conception des réseaux de télécommunication

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°776 Juin 2022
Par Richard TOPER (X71)

Alors que le déploiement de la fibre optique s’accélère dans le monde entier, Setics accompagne ses clients publics et privés en France et à l’international pour optimiser le déploiement de ces réseaux. Richard Toper (X71), président et fondateur de Setics, nous en dit plus. Rencontre. 

 

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise en quelques mots ?

Setics est avant tout une entreprise d’ingénieurs qui opère dans le secteur des télécommunications. Notre métier est d’étudier des problèmes pour trouver des solutions. Nous proposons principalement trois types de prestations : un service d’étude et conseil, des prestations d’ingénierie et des solutions logicielles que nous développons en interne et que nous mettons à la disposition de nos différents clients, des acteurs publics (collectivités territoriales, institutions gouvernementales et financières, autorités de régulation) et privés (opérateurs télécoms, gestionnaires d’infrastructures, constructeurs de réseaux).

En parallèle, nous avons développé une expertise avérée dans le déploiement de la fibre optique au sein des zones rurales. Concrètement, nous pouvons aussi bien intervenir sur une mission ponctuelle que sur l’ensemble d’un projet : assistance à maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre, ingénierie et design de réseau, audit technique, étude technico-économique, élaboration de Schéma Directeur d’Aménagement Numérique (SDAN) ou de Stratégie Départementale des Usages et Services Numériques (SDUSN), montage contractuel de projet, due-diligence, valorisation d’infrastructures…

Aujourd’hui, Setics poursuit et accélère son développement. Nous intervenons dans plus d’une quinzaine de pays avec deux cibles prioritaires : l’Allemagne et les îles britanniques. Sur le moyen terme, nous nous intéressons aussi aux États-Unis. En effet, dans le secteur du FTTH, la France est en avance sur ses voisins européens et de nombreux autres pays, notamment grâce au Plan France Très Haut débit. Par exemple, nous avons 7 ans d’avance sur la Grande-Bretagne et 10 ans sur l’Allemagne ! Et nous capitalisons sur cette avance pour accélérer notre déploiement à l’international.

Plus particulièrement, quelles sont les spécificités de votre intervention ?

De manière générale, nos clients ne disposent pas des compétences et des ressources nécessaires pour étudier et piloter ces projets de grande envergure. Aujourd’hui, en France, l’ensemble des parties prenantes sont mobilisées autour d’un enjeu prioritaire : déployer la fibre optique sur l’ensemble du territoire national, un projet dont le coût est compris entre 20 et 30 milliards d’euros.

À ce niveau, nos principaux donneurs d’ordre français sont les collectivités locales. Dans ce cadre, nous les aidons à concevoir ces projets (schéma directeur, d’architecture, d’ingénierie…), puis pilotons leur réalisation. Nous les accompagnons dans l’identification des meilleurs solutions techniques ainsi que dans la sélection des entreprises et prestataires qui vont intervenir sur les chantiers. Nous assurons également le suivi des travaux. Nous avons, par exemple, contribué au déploiement du très haut débit dans l’Oise, un département qui a été complètement fibré entre 2013 et 2020. Dans l’Aisne, nous sommes sur la finalisation du projet.

En parallèle, nous intervenons sur les réseaux professionnels dits privés comme le plan fibre de la SNCF, de RTE ou encore d’ENEDIS. Au cœur de ces projets, on retrouve toujours deux dimensions fortes : les réseaux très haut débit et l’aménagement du territoire.

Il existe, par ailleurs, des disparités entre la France et l’international sur ces sujets. En France, les pouvoirs publics sont très impliqués dans le déploiement de la fibre dans les zones rurales. Ces projets sont soumis à des contraintes règlementaires, administratives et techniques strictes. C’est aussi un secteur qui est régulé par une autorité dédiée, l’Arcep.

Sur les marchés étrangers, même si l’enjeu de déploiement reste identique, il nous faut nous adapter à des spécificités. Par exemple, au Danemark, il n’y a pas de poteaux. En Italie, il n’y a qu’un seul opérateur qui a passé un contrat avec l’État italien… Notre savoir-faire et nos compétences s’enrichissent de ces différences et nous permettent de gagner en expertise sur ce sujet en forte accélération dans le monde entier.

Quels sont les projets qui vous mobilisent actuellement ?

Nous avons des opérations en cours dans l’Aisne et le Périgord pour le raccordement de 250 000 logements à chaque fois. Sur ces projets nous travaillons pour la puissance publique, essentiellement sur les zones rurales. Nous enregistrons un taux de pénétration de 55 % avec seulement 2 % d’échec de raccordement.  Nous avons aussi des missions de longue durée sur d’autres territoires : Auvergne (4 départements), Lot, Lozère, Aveyron, Ardèche Drôme, Communauté d’Agglo de Paris Saclay.

En Allemagne, nous travaillons avec l’opérateur UGG (Unsere Gruene Glasfaser), filiale de l’espagnol Telefonica et l’assureur Allianz, en capitalisant sur notre logiciel Setics Sttar, mais aussi sur nos outils cartographiques et SIG, pour permettre aux différentes équipes mobilisées de construire avec plus d’efficacité le réseau et de raccorder plusieurs millions de logements.

En Grande-Bretagne, le plan Gigabit UK démarre à plein régime et nous travaillons sur une dizaine de projets simultanément.

D’ailleurs, quelques mots sur votre logiciel Setics Sttar ? Quelle est sa valeur ajoutée sur cette typologie de projets ?

Setics Sttar permet de concevoir un réseau de fibre optique à un niveau général stratégique ou à un niveau de détail très précis, à l’échelle de quelques logements. À partir de données cartographiques, des informations sur l’implantation des logements à raccorder, d’un catalogue d’équipements, le logiciel conçoit le meilleur tracé pour un réseau, donne son prix et la liste des équipements nécessaire pour le déployer.

Concrètement, ce travail en amont permet de donner, aux entreprises qui vont « tirer les câbles », poser les poteaux ou creuser des tranchées, des instructions détaillées en prenant en compte la réalité du terrain. Cela permet aussi un gain de temps de près de 80 %, des économies de l’ordre de 40% sur le coût du projet et c’est une aussi garantie supplémentaire en matière de qualité et de pérennité du réseau !

Sur ce secteur, quelles sont vos perspectives ? Comment vous projetez-vous ?

Comme mentionné précédemment, le monde entier s’active pour se raccorder à la fibre optique. En France, nous avons la chance d’avoir une bonne avance, ce qui permet à Setics de capitaliser sur cette expérience nationale pour exporter son savoir-faire, ses compétences et ses solutions logicielles à l’international. 

Nous avons de très belles perspectives en France, où le câblage des zones rurales n’est pas finalisé, dans un contexte où la fermeture du réseau historique en cuivre est fixée en 2030, et aussi à l’étranger qui sont en retard par rapport à la France. 

Et sur le plus long terme, ce déploiement de la fibre optique va être accompagné par l’émergence de nouveaux services, à l’image de ce que nous avions connu avec l’essor d’internet.

Et sur un plan humain, quels sont vos besoins en matière de compétences et d’expertises pour renforcer vos équipes ?

Setics fait partie des 500 champions de la croissance 2022 (Palmarès Les Echos Statista). Nous sommes une entreprise à taille humaine qui regroupe une soixantaine d’ingénieurs issus de dix nationalités différentes. Plus de 45 % de nos effectifs sont des femmes.

Nous avons à cœur d’offrir à nos collaborateurs un environnement de travail agréable et bienveillant, mais aussi des perspectives de carrière qui leur permettront d’évoluer dans leurs métiers et de développer de nouvelles compétences et expertises, notamment les soft skills qui font très souvent défaut aux ingénieurs, lesquels sont des profils très techniques !

Nous sommes basés à Paris (La Bastille), à Cologne en Allemagne, à Londres au Royaume-Uni et ouvrons une agence à Toulouse. Nous comptons plusieurs polytechniciens dans nos équipes et serons ravis d’en accueillir des nouveaux !

 


Setics en bref

Setics est l’un des principaux cabinets français spécialisés dans la conception et le pilotage de projets de réseaux Très Haut Débit (THD) et dans l’expertise en matière d’aménagement numérique du territoire (du réseau au territoire intelligent). Également éditeur de logiciel, Setics développe le logiciel de conception et d’ingénierie détaillée de réseaux FTTH Setics Sttar.

 

Poster un commentaire