Peinture et Éveils de la conscience

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°592 Février 2004Par : Georges MEURISSERédacteur : Marcel RAMA (41)

Voilà bien un ouvrage tout à fait surprenant. 120 pages, pas plus. Caractères aérés, 40 mini-chapitres de 2 à 4 pages.

Son auteur ? Colonel d’artillerie, il a été chef de Corps à l’École polytechnique de 1990 à 1993. Il est aujourd’hui “ retiré du monde ” en Provence.

S’échappant du milieu militaire, technique, scientifique où la vie professionnelle l’avait immergé, il s’est tourné vers la peinture et a trouvé dans ses pastels l’éveil et l’accession à un monde entièrement nouveau fait de lignes et surtout de couleurs inspirées non pas directement par le sujet lui-même mais bien par l’émotion du moment ressentie face au sujet.

Le titre de l’ouvrage traduit parfaitement son contenu et son objet. Il ne s’agit pas d’enseignement à proprement parler mais d’une approche particulière, personnelle, inattendue de l’art de manier le pastel et surtout de ce qu’on peut en attendre et de ce qu’il peut nous apporter.

Les réflexions – plutôt que les leçons – de l’auteur tout au long de l’ouvrage ressortissent à une certaine philosophie des rapports entre l’artiste et sa peinture et de l’apport de sa création à l’artiste. Elles se résument en dernière page : “ La peinture fera de vous un humain qui aura renoué avec son monde spirituel sans lequel la vie terrestre, où il fait bon espérer dans la foi en l’amour, serait vaine. ”

Car l’ouvrage “ est destiné à ceux qui aiment et qui savent que cet amour engendrera un monde nouveau ” (page 4 de couverture). “ Avant de peindre, vous devez apprendre à aimer ” (mini-chapitre : L’Amour). Aimer vos pastels, aimer les couleurs, aimer le sujet, aimer l’artiste que vous êtes, aimer votre création, aimer cet univers dans lequel vous êtes vous-même la peinture et le peintre.

Bien sûr l’ouvrage traite des lignes – plus précisément de la ligne – et des couleurs – qui sont des êtres vivants. Il traite aussi du sujet, qui n’est là “ que pour déclencher le sentiment, et ce qu’exprime le peintre n’est plus le sujet, mais son sentiment face au sujet ”. Et aussi “ le but de l’exercice est de déstructurer votre sujet en y mettant votre fantaisie des formes et des couleurs ”.

Vous voyez qu’il arrive à l’auteur de se référer à quelques principes de base. Il en a d’autres occasions au gré des chapitres, ce qui ne rend que plus intéressants les tours, détours et échappées, proches et lointaines, dans lesquels il nous conduit tout au long de l’ouvrage

Commentaire

Ajouter un commentaire

carolinerépondre
6 mai 2014 à 12 h 53 min

lecture peinture et éveils de la conscience

Petit livre très intéressant, une approche différente de la pratique artistique, ici le pastel mais qui finalement peut être remplacé par l'aquarelle ou autre médium permettant un mélange des couleurs directement sur le support …

Livre très complet, sans être un "cours", abordant 44 petits chapitres, 44 thèmes de réflexion tous liés entre eux mais indépendants….comme le ciel est lié à la terre tout en gardant son entité….

Il permet de revisiter nos connaissances, nos acquis et d'oser changer nos habitudes, d'expérimenter autrement …A lire, expérimenter et "la peinture vous dira le reste".

Répondre