Parole à nos jeunes camarades

Dossier : Vie de l'associationMagazine N°763 Mars 2021

Au cours de l’été 2020, un petit groupe a réfléchi et proposé des actions visant à rendre l’AX plus attractive vis-à-vis de nos jeune camarades. Les recommandations ont été proposées et adoptées par le conseil d’administration en septembre 2020. Recueillir par sondage les avis sur des questions pour lesquelles l’AX pourrait être amenée à s’exprimer était l’une des briques de ce plan d’action.

 

En octobre 2020, l’AX a donc lancé une première enquête, réalisée auprès des promotions sorties récemment de l’école sur leur perception de la formation polytechnicienne et leur entrée dans le monde du travail. Le choix s’est arrêté sur les promotions 2004 à 2014.

16 % des anciens élèves de ces promotions ont répondu au sondage.

Que nous apprend cette enquête ?

Un peu plus de 70 % des élèves de ces jeunes promotions expriment une opinion favorable au statut militaire de l’école. Pour certaines promotions plus anciennes, c’était loin d’être le cas.

L’avis favorable s’étend au corollaire du statut qui est le stage de formation humaine et militaire de première année où seulement 15 % pensent qu’ils auraient pu s’en passer. Le verbatim des commentaires libres exprime un intérêt pour compléter cette formation par les questions liées à la « parité et diversité » et à l’« environnement durable ». Les promotions sondées n’ont pas connu le séminaire de formation au développement durable que l’école vient de mettre en place.

La pluridisciplinarité recueille un très fort consensus. Cette singularité de l’école qui conduit à « faire plusieurs masters » est soutenue par les jeunes concernés, y compris celles et ceux qui ont poursuivi une formation plus spécialisée dans une université à l’étranger.

Une partie importante du sondage portait sur l’intérêt et l’utilité des différentes disciplines.

Beaucoup de disciplines obtiennent de très bons scores d’intérêt. Quelques-unes paraissent intéressantes mais moins utiles au vu des premières années d’expériences professionnelles. Les activités collectives (binets – projets) recueillent un très bon avis sur leur intérêt et également sur leur utilité pour préparer la vie après la formation initiale.

Enfin deux questions portaient sur la formation continue.

Les enseignements en sont particulièrement intéressants. Une majorité de nos jeunes camarades ressentent des manques et les expriment dans le verbatim. Pourtant, moins d’un quart a eu une première formation continue. Il y a donc un grand potentiel pour l’Executive Education de l’école.

En guise de conclusion

L’AX a vocation à représenter la communauté polytechnicienne.

Les résultats de ce sondage, et donc les opinions exprimées, donneront une orientation forte aux positions que l’AX pourrait formuler dans le cadre de la réflexion qui a été lancée par l’école sur une évolution de la formation des ingénieurs polytechniciens.

 

Poster un commentaire