implantation du centre Total à proximité de l'école polytechnique

Lettre des Présidents de l’X, de l’AX et de la FX

Dossier : Vie de l'associationMagazine N°766 Juin 2021
Par Marwan LAHOUD (83)
Par Éric LABAYE (80)
Par Denis RANQUE (70)

Chères anciennes, chers anciens, chers camarades,

Depuis trois ans, l’implantation à proximité de l’École polytechnique du Centre de recherche et d’innovation sur les énergies décarbonées du Groupe Total fait partie des axes de développement de notre École. Ce projet a fait l’objet, au premier semestre 2020, de nombreux débats, d’une active concertation et finalement d’une modification portant sur le lieu d’implantation, actée en juin 2020 par le conseil d’administration.

Cependant, nous constatons avec regret la diffusion de fausses informations concernant le projet, mais aussi maintenant le processus de décision, la gouvernance de l’École et l’éthique de son conseil d’administration.

Bien entendu chacun peut avoir une opinion sur ce projet. Mais il nous semble important, en nos qualités respectives de président de ce conseil, de président de l’Association des anciens élèves et diplômés, et de président de la Fondation de l’École, tous deux également membres du conseil, de nous adresser à vous, membres de la communauté polytechnicienne, dans le respect de nos valeurs et de la rigueur scientifique, pour rappeler les différentes étapes de mise en place de ce projet et rétablir les faits sur le processus de décision.

La décision initiale d’implantation du centre de Total a été prise en juin 2018 à l’unanimité du conseil d’administration, sous la présidence de Jacques Biot (X71) ; à cette époque Patrick Pouyanné (X83) n’en était pas membre. Ce premier projet d’implantation se situait sur un terrain de l’École, à la place actuelle du parking visiteurs. Les travaux préparatoires ont été conduits durant 2019, avec implication de la Kès, conduisant d’ailleurs à déplacer le bâtiment d’une dizaine de mètres pour conserver les peupliers, et à choisir un projet architectural.

Un sondage a été organisé le 16 décembre 2019 par la Kès pour connaître la position des élèves sur cette localisation. La participation a été importante, 773 votants sur les 1093 sondés des promotions X2017 et X2018 ayant répondu. Les résultats de ce sondage, reposant sur deux questions, montraient, sur « le projet dans sa forme actuelle » 61,1 % d’opinions contre, 19,8 % pour, 15,5 % indifférents et 3,6 % ne se prononçant pas. Concernant la suite que les élèves souhaiteraient voir donnée au projet, 32,2 % déclaraient qu’ils aimeraient que Total s’installe hors du campus, 28,7 % ailleurs sur le campus, 29,5 % qu’une charte de bonne conduite soit établie et 9,6 % que rien ne change.

Début 2020, et à l’initiative de la direction de l’École, un processus de concertation avec les différentes parties prenantes, élèves, professeurs, personnels, anciens a été lancé.

Concernant en particulier les élèves, des rencontres ont été organisées, visant à s’assurer que leurs remarques, préoccupations et suggestions soient connues et prises en compte. Leurs voix, en plus de celles de leurs représentants élus au conseil, ont été entendues directement lors des CA des 12 mars et 20 avril 2020, au cours desquels la « kessière mili » et le président du DDX ont été invités et ont pu s’exprimer.

La séance du 12 mars a été perturbée, puis interrompue par des ONG et quelques anciens venus bruyamment manifester devant le salon d’honneur. Dans un souci d’inclure toutes les parties prenantes dans les discussions et de laisser s’exprimer toutes les personnes qui émettaient des réserves sur le projet, le conseil a invité Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, à s’exprimer devant le conseil ce jour-là pour présenter le point de vue des ONG manifestantes et échanger directement avec les administrateurs.

Cette concertation et notamment les remarques et suggestions des élèves ont conduit à une évolution du projet : déplacement du bâtiment hors des terrains de l’École, pour le situer sur le foncier de l’EPA Paris-Saclay, et établissement d’une convention de partenariat entre l’École polytechnique et Total, couvrant tous les thèmes apparus dans le débat.

Ce nouveau projet a été présenté finalement au CA du 25 juin 2020 et approuvé à une large majorité de 21 voix pour et 3 abstentions. En effet, bien qu’il ne concerne plus le terrain de l’École, la convention entre celle-ci et l’Établissement public prévoit à juste titre un accord de celle-ci sur les implantations de ce type. La composition du conseil est rappelée sur le site internet de l’AX.

Lors du CA d’avril 2020, Patrick Pouyanné est intervenu en tant que PDG de Total, à la demande du président et avec l’accord du conseil, afin de présenter le projet de centre à ses membres et répondre à leurs questions, avant tout débat et toute délibération. Le conseil, qui avait ouvert ses portes aux critiques du projet, se devait aussi d’entendre le représentant de l’entreprise. Il va de soi que Patrick Pouyanné n’a pas participé aux débats, aux délibérations et au vote final des CA des 20 avril et 25 juin sur ce sujet, respectant parfaitement ainsi les meilleures pratiques de gouvernance.

Incidemment il se trouve que l’implantation finalement retenue ne correspond à aucune des deux options évoquées par Patrick Pouyanné dans son intervention du 20 avril, le conseil ayant en effet voté en juin le déplacement du bâtiment sur le périmètre foncier de l’Établissement Public.

Plus généralement, concernant le « campus », rappelons que depuis 2012 et la décision de l’État de mettre en œuvre l’Opération d’Intérêt National Paris-Saclay (https://www.epaps.fr), une partie conséquente des terrains initialement dévolus à l’École polytechnique a été transférée à titre gracieux à l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay (EPA Paris-Saclay).

Depuis cette date, l’École n’a plus la maîtrise de ces terrains (en jaune sur le plan annexé). Toutefois leur aménagement prévu a donné lieu depuis 2018 à un travail important de concertation de l’École avec l’EPA Paris-Saclay et la mairie de Palaiseau afin de le réorienter au bénéfice de l’écosystème de l’Institut Polytechnique de Paris.

Ainsi, la décision a été prise collectivement d’y réaliser un parc d’activités d’innovation et de recherche (qui appartiennent aujourd’hui à l’EPA Paris-Saclay). C’est sur ce parc qu’est désormais prévue l’implantation du centre de R & I sur les énergies décarbonées de Total. Elle devrait être suivie d’opérations du même type, concernant d’autres entreprises. Tous les projets ainsi mis en place sur le campus, dont celui de Total@Saclay, tout comme ceux qui l’ont précédé (Thales, EDF,…)  et qui vont le suivre (Parc d’innovation), sont menés dans l’intérêt de l’École et de toutes ses parties prenantes, élèves, enseignants-chercheurs et le personnel.

Singulièrement le centre Total contribuera à faire de l’École polytechnique un leader mondial dans l’enseignement supérieur et la recherche sur les enjeux de transition énergétique et de changement climatique, et à renforcer notre industrie sur ces thématiques porteuses.

Nous espérons vous avoir apporté les éléments de contexte vous permettant de mieux appréhender la situation et d’éclairer votre opinion.

Très cordialement,

Éric Labaye, Marwan Lahoud et Denis Ranque

 


Article et liste des membres du CA à consulter sur le site de l’AX

Poster un commentaire