Mise au point de la rédaction

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°539 Novembre 1998Par : François AILLERET, président de l’A.X. et Jean DUQUESNE, rédacteur en chef

Mise au point

Mise au point

En tant que président de l’A.X. et de ce fait directeur de la publication qu’est La Jaune et la Rouge, je ne veux pas passer sous silence les réactions exprimées par certains camarades après la publication dans le numéro d’août-septembre d’une recension élogieuse sur un ouvrage récent de Bruno Mégret (69) ; de plus beaucoup qui ne se sont pas exprimés par écrit ont éprouvé une profonde gêne.

Je ne veux pas non plus que l’évocation de ce sujet donne prise à une exploitation au profit de thèses inacceptables pour la plupart d’entre nous à qui elles font horreur, le mot n’est pas trop fort. Aussi, je souhaite que le dossier de cette affaire particulière se referme sur la présente mise au point.

La Jaune et la Rouge et moi-même avons reçu des lettres critiques, souvent indignées, d’une trentaine de camarades. Nous y avons donné suite chaque fois que possible par un échange téléphonique qui s’est avéré toujours respectueux de l’autre et constructif même s’il fut quelquefois tendu. En outre, cette affaire a été débattue au sein du Conseil de l’A.X. le 5 octobre.

La communauté polytechnicienne est évidemment très diverse dans ses convictions ou opinions, politiques ou confessionnelles et, conformément à ses statuts, l’A.X. doit adopter une stricte position de neutralité à cet égard. Aussi cette affaire conduit à préciser le statut de la rubrique “ Livres ”. Déjà, depuis le numéro d’octobre, il est indiqué en tête que les ouvrages présentés, comme les recensions correspondantes, n’engagent que leurs auteurs et en aucune façon La Jaune et la Rouge.

À l’avenir, les coordonnées des ouvrages publiés par des polytechniciens dont nous aurons connaissance seront citées. Certains ouvrages feront l’objet de recensions signées, ce qui exclut les “ quatrièmes de couverture ”. Lorsqu’il s’agira d’ouvrages sur des sujets sensibles, les recensions feront l’objet d’un examen attentif qui pourra conduire à leur rejet afin d’éviter les prises de positions abusives, en particulier de nature politique partisane ou de nature raciste, et ainsi le risque de polémique grave.

J’attire l’attention de ceux qui auraient souhaité une attitude plus radicale, sur le risque d’une sorte de censure par précaution qui limiterait la liberté d’expression, cette valeur essentielle issue, comme notre École, de la Révolution française.

Après cet incident, nous serons plus vigilants pour que cette rubrique “ Livres ” trouve le juste équilibre entre des contraintes parfois opposées. Je remercie ceux qui ont déjà contribué à nous aider dans cette voie.

François AILLERET,
président de l’A.X.

Note à l’intention des auteurs de livres

La Jaune et la Rouge a jusqu’ici inséré le titre, le nom de l’auteur et de l’éditeur d’ouvrages reçus, souvent suivis d’une recension. Ces ouvrages sont rédigés la plupart du temps par des camarades.

Cette recension pouvait être signée ou reproduire simplement la quatrième page de couverture du livre (en général non signée). Le Conseil de l’A.X. vient de décider que les recensions devaient désormais être toutes signées afin que la responsabilité de ces recensions soit clairement établie (cf. ci-dessus la mise au point du Président François Ailleret).

Les auteurs de livres ont donc intérêt à transmettre à La Jaune et la Rouge une recension signée, qui peut être courte, avec un exemplaire de leur ouvrage. Cette recension peut évidement être proche de la “ quatrième de couverture ”. Sinon seules les références des livres pourront être insérées. Il va de soi que La Jaune et la Rouge ne peut faire état que des livres qu’elle a reçus.

Jean Duquesne,
rédacteur en chef

Poster un commentaire