Mise au point de la rédaction

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°539 Novembre 1998Par : François AILLERET, président de l’A.X. et Jean DUQUESNE, rédacteur en chef

Mise au point

Mise au point

En tant que prési­dent de l’A.X. et de ce fait directeur de la pub­li­ca­tion qu’est La Jaune et la Rouge, je ne veux pas pass­er sous silence les réac­tions exprimées par cer­tains cama­rades après la pub­li­ca­tion dans le numéro d’août-septembre d’une recen­sion élo­gieuse sur un ouvrage récent de Bruno Mégret (69) ; de plus beau­coup qui ne se sont pas exprimés par écrit ont éprou­vé une pro­fonde gêne.

Je ne veux pas non plus que l’évocation de ce sujet donne prise à une exploita­tion au prof­it de thès­es inac­cept­a­bles pour la plu­part d’entre nous à qui elles font hor­reur, le mot n’est pas trop fort. Aus­si, je souhaite que le dossier de cette affaire par­ti­c­ulière se referme sur la présente mise au point.

La Jaune et la Rouge et moi-même avons reçu des let­tres cri­tiques, sou­vent indignées, d’une trentaine de cama­rades. Nous y avons don­né suite chaque fois que pos­si­ble par un échange télé­phonique qui s’est avéré tou­jours respectueux de l’autre et con­struc­tif même s’il fut quelque­fois ten­du. En out­re, cette affaire a été débattue au sein du Con­seil de l’A.X. le 5 octobre.

La com­mu­nauté poly­tech­ni­ci­enne est évidem­ment très diverse dans ses con­vic­tions ou opin­ions, poli­tiques ou con­fes­sion­nelles et, con­for­mé­ment à ses statuts, l’A.X. doit adopter une stricte posi­tion de neu­tral­ité à cet égard. Aus­si cette affaire con­duit à pré­cis­er le statut de la rubrique “ Livres ”. Déjà, depuis le numéro d’octobre, il est indiqué en tête que les ouvrages présen­tés, comme les recen­sions cor­re­spon­dantes, n’engagent que leurs auteurs et en aucune façon La Jaune et la Rouge.

À l’avenir, les coor­don­nées des ouvrages pub­liés par des poly­tech­ni­ciens dont nous aurons con­nais­sance seront citées. Cer­tains ouvrages fer­ont l’objet de recen­sions signées, ce qui exclut les “ qua­trièmes de cou­ver­ture ”. Lorsqu’il s’agira d’ouvrages sur des sujets sen­si­bles, les recen­sions fer­ont l’objet d’un exa­m­en atten­tif qui pour­ra con­duire à leur rejet afin d’éviter les pris­es de posi­tions abu­sives, en par­ti­c­uli­er de nature poli­tique par­ti­sane ou de nature raciste, et ain­si le risque de polémique grave.

J’attire l’attention de ceux qui auraient souhaité une atti­tude plus rad­i­cale, sur le risque d’une sorte de cen­sure par pré­cau­tion qui lim­it­erait la lib­erté d’expression, cette valeur essen­tielle issue, comme notre École, de la Révo­lu­tion française.

Après cet inci­dent, nous serons plus vig­i­lants pour que cette rubrique “ Livres ” trou­ve le juste équili­bre entre des con­traintes par­fois opposées. Je remer­cie ceux qui ont déjà con­tribué à nous aider dans cette voie.

François AILLERET,
prési­dent de l’A.X.

Note à l’intention des auteurs de livres

La Jaune et la Rouge a jusqu’ici inséré le titre, le nom de l’auteur et de l’éditeur d’ouvrages reçus, sou­vent suiv­is d’une recen­sion. Ces ouvrages sont rédigés la plu­part du temps par des camarades.

Cette recen­sion pou­vait être signée ou repro­duire sim­ple­ment la qua­trième page de cou­ver­ture du livre (en général non signée). Le Con­seil de l’A.X. vient de décider que les recen­sions devaient désor­mais être toutes signées afin que la respon­s­abil­ité de ces recen­sions soit claire­ment établie (cf. ci-dessus la mise au point du Prési­dent François Ailleret).

Les auteurs de livres ont donc intérêt à trans­met­tre à La Jaune et la Rouge une recen­sion signée, qui peut être courte, avec un exem­plaire de leur ouvrage. Cette recen­sion peut évide­ment être proche de la “ qua­trième de cou­ver­ture ”. Sinon seules les références des livres pour­ront être insérées. Il va de soi que La Jaune et la Rouge ne peut faire état que des livres qu’elle a reçus.

Jean Duquesne,
rédac­teur en chef

Poster un commentaire