Métaphysique du Big Bang

Métaphysique du Big Bang

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°762 Février 2021Par :

Henri Boucher (45)

Rédacteur : Christian Maldidier (54)Editeur : The Book Edition, juillet 2020

Métaphysique du Big BangHenri Boucher, en souvenir d’un voyage au Moyen-Orient, et en scientifique qu’il est, s’est lancé à la recherche du « Plan de Dieu ». Il projetait de tester les deux hypothèses possibles sur l’existence de l’Univers, A (ou A’ avec le Big Bang), le hasard ou B, une Création, au crible de l’évolution des connaissances durant des siècles. Une métaphysique se bâtit sur la connaissance. H. Boucher passe en revue les différents domaines de la science : cosmologie et astrophysique, traces de la création de la matière et histoire de la formation de l’Univers et de notre Système solaire, en concluant à la compatibilité des deux possibilités A’ et B. Il y ajoute que notre système solaire est une exception et que nous sommes, avec une forte probabilité, seuls dans l’univers et condamnés à rester dans notre système solaire.

L’étude biologique conduit de la chimie minérale aux acides aminés. Mais divers raisonnements complexes mènent à la conclusion que le passage aux mécanismes de la vie n’a pas été trouvé et reste problématique. Y a-t-il eu une intervention extérieure ? Se pose aussi le problème de l’acquisition de la conscience ? Puis l’auteur passe aux sciences humaines : rappel de l’histoire humaine à travers les mœurs et les religions. La religion la plus aboutie reste, pour lui, la religion chrétienne. L’essai s’attaque à l’analyse scientifique de la religion : des textes fondateurs, des grands épisodes de la vie du Christ, et jette un regard sur les relations de la religion avec la vie publique. Enfin, la dernière partie s’interroge sur la « vie » après la mort et l’au-delà. Une démarche passionnante. 

Poster un commentaire