Mercedes-Benz Paris, la référence EQ

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°765 Mai 2021
Par Marc FRANK

D’ici 2039, l’arrêt progressif de la production de véhicules à motorisations thermiques et le passage à une mobilité électrique conviviale et fiable sont les objectifs globaux de Mercedes-Benz. S’inscrivant d’ores et déjà dans cette double ambition, Mercedes-Benz Paris propose à ses clients un écosystème d’électromobilité complet regroupant des véhicules et des services. Un engagement qui en fait en Île-de-France la référence EQ, le label de l’électromobilité intelligente selon Mercedes. Rencontre avec Marc Frank, président de Mercedes-Benz Paris.

 

Mercedes-Benz s’engage résolument vers la transformation du thermique en hybride et en électrique. Aujourd’hui pour un constructeur, l’alternative est-ce se transformer ou mourir ?

La transformation est effectivement désormais incontournable à la fois pour ce qui est de la motorisation mais aussi pour tous les processus de production des véhicules. À ce titre, Mercedes-Benz s’est engagé à ne produire dans ses usines européennes, à compter de 2039, que des voitures neutres en CO2. À partir de 2030, 50 % de ses voitures seront neutres en CO2. En 2039, l’intégralité de sa flotte sera neutre en CO2.

En somme, il n’y a pour Mercedes-Benz qu’un seul chemin, celui de la transformation de la gamme en hybride et électrique.

En tant que président de Mercedes-Benz Paris, quelle est votre action sur ce territoire électrique ?

Il m’appartient de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs (vendeurs, techniciens, service après-vente…) à cette nouvelle étape qu’est le passage aux véhicules hybrides rechargeables et électriques. Ce travail de sensibilisation doit se voir compléter par de la formation afin que chacun soit à même de fournir à nos clients une information claire et motivante sur les avantages et les caractéristiques de ces nouveaux véhicules.

 

“Nous observons ces derniers mois que nous réalisons plus de 40 % de nos ventes sur des véhicules hybrides rechargeables ou 100 % électriques. Un pourcentage qui souligne à quel point le comportement des clients en région parisienne est en train de changer.”

 

Que garantit concrètement votre label EQ (Electric Intelligence) et comment se décline-t-il ?

Les voitures EQ sont des voitures 100 % électriques, mais toute une gamme électrifiée se cache derrière. Ainsi, EQ Power regroupe toutes les voitures hybrides rechargeables et se décline sur toutes les gammes (Classe A, Classe C, Classe E, Classe S, Compact).

Le label EQ Boost concerne nos véhicules hybrides non rechargeables. Ils sont équipés d’un alterno-démarreur qui assiste le moteur thermique aux moments de fortes consommation (démarrage et montée en régime), lui garantissant une limitation des émissions polluantes.

Lorsque le véhicule adopte un rythme de croisière, le moteur thermique peut se couper et l’électrique s’active pour maintenir l’allure. Le EQ Boost est appelé à se raréfier au profit des modèles hybrides rechargeables et EQ.

L’année dernière, nous avons lancé le EQC. Premier SUV 100 % électrique, il préfigure l’arrivée d’une offre électrique complète autour de la gamme EQ.

Nous poursuivons cette année avec le EQA, un SUV 100 % électrique, compact, urbain avec plus de 400 km d’autonomie en une seule charge. Jugé plutôt abordable pour une voiture électrique, il rencontre un franc succès.

D’autres variantes plus puissantes arriveront par la suite. Fin 2021, nous aurons à la vente notre modèle EQS, une grande berline électrique proposée avec différentes batteries dont la capacité pourra culminer à plus de 700 km d’autonomie. Autant de modèles qui enrichissent la gamme EQ.

Votre ambition est donc de faire de Mercedes-Benz Paris la référence EQ ?

Nous aspirons effectivement clairement à devenir la référence EQ. Nous avons pour ce faire la compétence commerciale, l’expertise technique, des collaborateurs parfaitement formés tant sur la pédagogie que sur le SAV, un choix étoffé de véhicules électriques ou hybrides rechargeables et un plateau technique adapté à la réparation et à l’entretien de ces véhicules.

Enfin, situés en périphérie de Paris, nous sommes au cœur de notre marché. L’ensemble de ces atouts nous permet d’être particulièrement armés pour devenir la référence EQ.

Quelle est l’étendue de votre stock de véhicules hybrides rechargeables et électriques ?

Nous commençons seulement à recevoir les EQ, mais notre stock en hybrides rechargeables est conséquent et à même de répondre aux attentes croissantes. En effet, nous observons ces derniers mois que nous réalisons plus de 40 % de nos ventes sur des véhicules hybrides rechargeables ou 100 % électriques. Un pourcentage qui souligne à quel point le comportement des clients en région parisienne est en train de changer.

L’électrique est donc devenu désirable ?

Certainement. Il est l’expression de nouvelles aspirations, de nouvelles préoccupations environnementales et de la volonté de se tourner vers des véhicules plus vertueux.

Par ailleurs, les voitures électriques commencent à bénéficier d’infrastructures adaptées, notamment dans les grandes villes qui ne manquent pas de points de recharge, et la performance de leur batterie ne cesse de croître pouvant aller jusqu’à 400 km, voire jusqu’à près de 700 km pour notre nouvelle EQS.

Parallèlement, pour favoriser le choix d’un véhicule neuf peu émetteur de CO2, l’État a mis en place un certain nombre de dispositifs incitatifs, (prime à la conversion, système de bonus sur l’achat de modèles électriques). À nous de les faire valoir auprès de nos clients.

Quant aux entreprises, elles s’engagent désormais résolument dans l’achat de voitures électriques ou hybrides rechargeables, à la fois au nom de leur politique RSE mais aussi des politiques publiques qui les encouragent, par des systèmes d’exonérations de taxes, à renouveler leur parc automobile au profit de véhicules moins polluants.

Nous bénéficions donc désormais à la fois des clients fidèles à la marque qui aspirent à conduire encore des véhicules thermiques et d’une nouvelle clientèle très investie dans les préoccupations de développement durable et qui souhaite s’équiper de voitures propres. 

 

“Nous bénéficions désormais à la fois des clients fidèles à la marque qui aspirent à conduire encore des véhicules thermiques et d’une nouvelle clientèle très investie dans les préoccupations de développement durable et qui souhaite s’équiper de voitures propres.”

 

Qu’avez-vous mis en place pour la vente et l’entretien de vos véhicules électriques ou hybrides en termes de formation des personnels et de matériels innovants ?

Nous sommes bien armés sur le plan commercial. Ainsi, sur ces nouveaux modèles, tous nos vendeurs ont reçu des formations spécifiques pour bien en comprendre les caractéristiques techniques et les avantages, et pour savoir en rendre compte aux clients.

Nos techniciens, quant à eux, suivent des cursus très exigeants pour apprendre notamment à changer les batteries électriques. Dans nos ateliers, des zones entières sont dédiées aux voitures électriques et nous avons fortement sensibilisé nos managers à l’arrivée de ces véhicules. Nous sommes, par ailleurs, tout à fait ouverts aux tests à destination de ceux soucieux de se familiariser avec la conduite d’une voiture électrique ou hybride rechargeable dont l’accélération est différente de celle d’un véhicule thermique.

Enfin, nous menons divers programmes de communication autour de web-séries et d’afterworks EQ, des initiatives appelées à se multiplier pour permettre à nos clients de mieux se familiariser à cette nouvelle technologie. En somme, tout est en place chez Mercedes-Benz Paris pour sécuriser le travail et offrir à nos acheteurs le meilleur service possible.

Et vous-même, dans quel modèle roulez-vous ?

Je roule en EQC 400, notre premier SUV 100 % électrique et je suis ravi de rouler en voiture électrique !

Poster un commentaire