L'intélligence artificielle durable

L’intelligence artificielle au service de la planète

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°775 Mai 2022
Par Philippe RAMBACH (93)

La transformation numérique, l’analyse de données et l’intelligence artificielle (l’IA) sont aujourd’hui au programme de la plupart des entreprises. Philippe Rambach (93), Chief Artificial Intelligence Officer de Schneider Electric, nous dévoile les enjeux et les défis de l’intelligence artificielle pour cette entreprise reconnue pour son engagement climatique, notamment nommée la plus durable au monde en 2021 par Corporate Knights.

 

Intelligence artificielle, servir l’homme ou l’asservir ?

L’intelligence artificielle porte souvent une image négative. Elle a pu être parfois vue comme étant capable de dépasser l’humain et à terme de l’asservir, comme le fameux HAL dans le film 2001, l’Odyssée de l’espace. Contrairement à ce que l’on pouvait penser il y a encore quelques années, la plupart des chercheurs s’accordent sur le fait que les technologies d’aujourd’hui et de demain (et probablement d’après-demain…) ne laissent pas envisager que l’on puisse être capable de développer ce type d’IA souvent qualifiée d’intelligence artificielle générale.

Cependant, l’abondance de données et de puissance de calcul permettent une généralisation de « l’intelligence artificielle étroite » capable de reconnaître les visages, les comportements, etc., et les exemples sont nombreux dont l’intérêt pour le bien commun est, pour le moins, discutable.

Mais l’intelligence artificielle peut également contribuer au progrès de l’humanité. Je pense évidemment à ce qu’elle permet en médecine mais aussi – et on y pense moins souvent – à la lutte contre le réchauffement climatique.

Foncez dans l’intelligence artificielle dans une entreprise à mission

À la fin de l’année dernière, j’ai ouvert une nouvelle phase de ma carrière en tant que Chief Artificial Intelligence Officer chez Schneider Electric. Pourtant, parmi les questions que je me suis posé dès le début de ma mission, la question sur l’objectif global n’en faisait pas partie. Pourquoi ? Dans une entreprise à impact comme Schneider, profondément engagée, à son échelle, dans la résolution du problème du réchauffement climatique, la mission est claire : nous fournissons des solutions numériques de gestion de l’énergie et des automatismes pour l’efficacité et le développement durable. En conséquence, nos initiatives dans ce domaine soutiennent les Objectifs de développement durable des Nations unies.

Comment mettre l’IA au travail pour atteindre une efficacité et une durabilité optimales ?

La complexité et le volume de données générées et disponibles chez nos clients et partenaires est désormais colossal. L’ampleur de l’information est bien trop grande pour être analysée par le cerveau humain ou par les outils statistiques traditionnels. Pour capturer les informations, prévoir, simuler et prendre des décisions agiles dans des conditions incertaines et volatiles, l’IA est notre meilleur allié. Tout d’abord, en automatisant les tâches répétitives, elle nous permet de libérer du temps et des ressources à consacrer à des tâches auxquelles seul le cerveau humain peut se consacrer. Mais, par sa capacité à optimiser les process industriels ou à réduire la consommation d’énergie, elle peut aussi contribuer à résoudre le dilemme dans lequel l’humanité se situe, améliorer ses conditions de vie tout en réduisant son impact sur le climat.

 

“Veiller à ce que nous travaillions collectivement de la manière la plus efficace possible en utilisant les nombreuses possibilités de l’IA est une priorité pour moi, aussi bien dans les solutions proposées à nos clients qu’à l’intérieur de l’entreprise.”

 

Prenons un exemple. Si l’IA contribue à augmenter l’efficacité de votre ligne de production de 10 %, vous pouvez réduire la consommation de ressources de 10 %. De même, si vous optimisez l’efficacité de votre bâtiment tout en maintenant, voire en améliorant l’expérience des occupants, vous pouvez réduire la consommation d’énergie sans rien sacrifier en retour. Parmi les domaines où nos technologies de gestion de l’énergie, d’automatismes en temps réel, de logiciels et des services sont appliqués, on trouve l’habitat résidentiel, les bâtiments tertiaires, les data centers, les infrastructures et les industries, d’énormes contributeurs à la consommation énergétique mondiale.

Nous sommes ambitieux quant à nos engagements ESG (Environnement, Social et Gouvernance) et nous proposons une approche similaire à nos clients et partenaires.

Et concrètement ?

Prenons un exemple très pratique. Aujourd’hui 44 % des émissions de carbone sont générées par le secteur du bâtiment, un secteur particulièrement stratégique dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Notre bâtiment grenoblois IntenCity est un des exemples de projet où nous utilisons l’IA à grande échelle. L’IA nous aide à en faire l’un des bâtiments les plus efficaces au monde, avec une consommation de 37 kWh par mètre carré et par an, soit 8 à 9 fois moins que la moyenne européenne des bâtiments existants !

L’intelligence de ce bâtiment permet de collecter des millions de données – à un rythme de 60 000 données toutes les deux minutes ! – que l’intelligence artificielle digère et utilise pour optimiser la consommation énergétique du bâtiment et le confort de ses occupants. IntenCity est un bâtiment apprenant qui s’adapte en temps réel à la consommation d’énergie, à partir d’analyse prédictive. Quatre applications innovantes sont également utilisées sur le site d’IntenCity : la conduite et le contrôle commande du bâtiment, la gestion des espaces, la mesure et le contrôle des énergies, et enfin la flexibilité des énergies. 

Nous avons également créé un jumeau énergétique du bâtiment afin d’optimiser, grâce à l’intelligence artificielle, les réglages afin que nos collaborateurs se sentent bien dès leur arrivée. Mieux : IntenCity est capable de s’interfacer avec les autres bâtiments du quartier, mais aussi de s’effacer en cas de pic d’électricité, de stocker de l’énergie renouvelable produite et de différer ses consommations au profit des immeubles voisins.

L’IA à grande échelle (AI at SCALE)

Depuis les produits connectés, jusqu’aux logiciels, nous développons continuellement notre portefeuille pour accompagner nos clients et partenaires dans leurs ambitions de transformation numérique et de développement durable avec les technologies les plus récentes. Maintenant qu’ils sont capables de collecter leurs données et de les organiser, leur fournir des capacités d’IA complètes et à grande échelle constitue la prochaine étape de cette évolution.

En tant que Chief Artificial Intelligence Officer, j’essaie d’atteindre cette destination le plus rapidement possible. Je me sens très chanceux d’avoir de mon côté une équipe d’experts pleine d’intelligence humaine, qui poussera les capacités d’intelligence artificielle au maximum. Si cette aventure vous intéresse, rejoignez-nous.

Toutes nos offres d’emploi, d’alternance, de stage, de VIE sont publiées sur notre site web, en page carrière.

Poster un commentaire