Les femmes au coeur de la transition énergétique

Dossier : 225e anniversaire de l'École polytechniqueMagazine N°749 Novembre 2019
Par Sylvie JÉHANNO (89)

Rencontre avec Sylvie Jéhanno (89). Elle revient pour nous sur ses principales missions et ambitions à la tête d’une Business Unit au cœur de la transition énergétique, écologique et solidaire.

 

Vous avez réalisé l’intégralité de votre carrière au sein du groupe EDF. Depuis 2018, vous êtes à la tête de Dalkia. Dites-nous-en plus sur votre parcours et feuille de route.

J’ai réalisé un parcours varié au sein du groupe EDF, où j’ai occupé des responsabilités multiples : de l’exploitation de réseaux au commerce, en passant par le marketing et la direction clients. J’ai notamment piloté la création de Sowee, la filiale d’EDF dédiée à la maison connectée, appréhendant ainsi le virage du groupe dans la SmartHome. Rejoindre Dalkia était pour moi une suite logique. J’ai élaboré avec l’ensemble des collaborateurs du groupe notre stratégie à 5 ans, que nous avons nommée Cap Dalkia. Il s’agit d’une ambition et d’un plan d’actions afin d’accélérer la transition énergétique et numérique de notre entreprise au service de nos clients.

Comment s’inscrit votre plan stratégique dans la transition énergétique?

La France s’est dotée d’une loi sur la Transition Energétique qui fixe au pays deux grands objectifs principaux : la baisse de la consommation d’énergie et le développement des énergies renouvelables. Tous deux correspondent aux deux grands métiers de Dalkia. Nous avons formulé un objectif fort : atteindre 50 % d’énergies renouvelables et de récupération dans notre mix énergétique dès 2022 dans Cap Dalkia.

Nous étions à 24 % en 2014, nous sommes actuellement à plus de 38,2 % notamment grâce au bois énergie, à la valorisation énergétique des déchets et à la géothermie. Nous allons poursuivre dans le développement de la chaleur renouvelable et de récupération à travers les réseaux de chaleur vertueux. La chaleur représente plus de la moitié des consommations globale d’énergie. Il est indispensable de trouver les moyens de la décarboner. C’est clé dans la lutte contre le changement climatique.

En 2018, Dalkia a déjà permis d’éviter l’émission de 4,2 millions de tonnes de CO2, comme si on avait retiré plus de 2 millions de voitures de la circulation. Nous sommes sur la bonne voie.

Quelle vision portez-vous sur la mixité dans votre secteur ?

Être une femme et travailler dans l’industrie n’est pas si commun et ce n’est pas si facile non plus. Il y a une sous-représentation des femmes dans les carrières scientifiques. Seulement 29 % des adolescentes s’orientent vers un lycée professionnel. Elles représentent 7 % des effectifs en génie électrique dans les IUT , 7 ,5 % en génie mécanique, et 9 ,3 % en génie thermique.

Elles ne sont que 1 % des élèves ou apprentis en CAP dans les secteurs de l’énergie et du génie climatique. Enfin, les femmes représentent 28,2 % des effectifs en écoles d’ingénieurs. Quelles que soient les raisons sous-jacentes : les femmes ne pensent pas aux métiers techniques lorsqu’elles se projettent professionnellement. La diversité et la mixité sont sources de succès et d’innovation. Pour cela, nous avons mis en place plusieurs projets afin de faire connaître nos métiers. Nous avons d’abord retravaillé notre marque employeur avec une nouvelle signature : « Rejoindre Dalkia, c’est rejoindre plus qu’une entreprise ».

Nous avons également conclu plusieurs partenariats avec des écoles, avec des marraines, salariées de Dalkia, pour mettre en valeur les parcours des femmes dans l’industrie.

Vous êtes d’ailleurs à l’origine de l’initiative Women Energy in Transition. Que faut-il attendre de l’édition 2019 ?

L’idée est de faire connaître et de valoriser les parcours professionnels des femmes dans le monde de l’énergie. M on objectif est d’inciter les jeunes femmes à rejoindre les métiers scientifiques, techniques et technologiques en lien avec la transition énergétique et de faciliter la formation dans ces filières, puis l’accus au premier emploi.

Ce prix est ouvert à l’ensemble des femmes qui sont intéressées par la transition énergétique, qu’elles soient déjà en poste ou qu’il s’agisse d’étudiantes.

La première édition, en 2018 a été un véritable succès. Nous avons reçu 115 candidatures et avons récompensé 16 lauréates. L’édition 2019 promet d’être aussi riche en partage, en humanité et en projets passionnants. Et surtout, elle sera pleine de belles énergies féminines.

Poster un commentaire