Les Arago, François et les autres

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°578Par : François Sarda Préface E. Le Roy LadurieRédacteur : Bernard PACHE (54)

François Arago a eu deux vies entrecroisées, l’une scientifique, l’autre politique, rarement présentées ensemble. Polytechnicien, académicien des sciences à 23 ans, complice de Malus et d’Ampère, mentor de Fresnel, de Foucault et de Le Verrier, Arago a été après sa périlleuse mesure du méridien “ le savant le plus célèbre de son temps ”.

Simultanément secrétaire perpétuel de l’Académie et député démocrate, promoteur du suffrage universel dès 1840, il fut porté au pouvoir – et même à la tête de l’État – en 1848. Napoléon III le dispensa du serment qu’il avait refusé de lui prêter. Sa mort en 1853 fut, écrivit Hugo, “ une extinction de lumière ”.

Mais sa famille est fascinante : son père, maire paysan catalan, montagnard fonctionnaire de l’Empire ; ses frères, Étienne littérateur révolutionnaire, maire de Paris en 1870 ; Jacques, dessinateur dans les voyages autour du monde; son beau-frère et camarade de promotion Mathieu, président de l’Académie des sciences et député de Mâcon; deux frères partis se battre pour l’indépendance du Mexique ; son fils Emmanuel, avocat, ministre de Gambetta, etc.

L’ouvrage rapporte les biographies de tous ces Arago !

Poster un commentaire