Teréga Le gaz, un véritable engagement au service des territoires, des citoyens et de l’écologie

Le gaz, un véritable engagement au service des territoires, des citoyens et de l’écologie

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°758 Octobre 2020
Par Dominique MOCKLY (80)

Alors que la Convention citoyenne pour le climat remet l’urgence climatique au cœur du débat public en proposant notamment d’adopter une loi créant le crime “d’écocide” pour sanctionner une atteinte grave à l’environnement, le gaz est plus que jamais au cœur des problématiques de transition énergétique. Plus qu’une énergie fossile, le gaz est aussi une énergie d’avenir. Cette conviction, Teréga la met en œuvre chaque jour pour répondre à l’un des grands défis écologiques : passer d’une production centralisée et essentiellement fossile à un mix énergétique plus diversifié, bas carbone et renouvelable. Le point avec Dominique Mockly (80), président et directeur général de Teréga.

 

Composante essentielle d’un nouveau modèle énergétique durable, le gaz offre une multitude d’avantages : facilité de stockage, adaptation à la demande ou encore sécurité d’approvisionnement. Plus faible en CO2 que d’autres énergies comme le charbon, il est un moyen de réduire notre dépendance au nucléaire sans pour autant augmenter les émissions globales de gaz à effet de serre.

Si le rôle premier des acteurs gaziers est d’assurer la sécurité d’approvisionnement énergétique, le secteur dans son ensemble est aussi à l’avant-garde des technologies de rupture qui ouvrent la voie à un système plus durable.

Les équipes de Teréga œuvrent chaque jour pour rendre possible ces transitions en investissant dans la recherche et innovation sur les smart grids multi-énergies qui permettent une gestion plus efficace des moyens de stockage, de transport, de production et de consommation d’énergies. Nos recherches portent en particulier sur l’intégration de nouveaux gaz aux infrastructures existantes, le biométhane, le taux acceptable d’hydrogène en mélange avec le gaz naturel, ou encore leur compatibilité avec nos installations.

Teréga est aussi partenaire du projet JUPITER 1000, premier démonstrateur industriel français de la technologie Power to Gas qui permet de transformer l’électricité issue d’énergies renouvelables en hydrogène, et donc, à terme, de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre.

Dès lors, les capacités en recherche et innovation des énergéticiens sont indispensables au développement et à l’intégration des nouveaux gaz dans notre système énergétique.

L’engagement de Teréga pour la décarbonation se traduit aussi par une politique ambitieuse de minimisation de l’empreinte environnementale de ses activités.

Le plan stratégique IMPACTS 2025 prévoit que nous atteindrons la neutralité carbone d’ici 2020, et un bilan environnemental positif d’ici 2025. Notre triptyque méthodologique est simple : « éviter, réduire et compenser » : par exemple éviter autant que possible de produire des impacts négatifs à travers notre activité ; réduire au minimum les rejets atmosphériques inévitables ; et compenser notre impact carbone incompressible.

Face aux défis de la relance post Covid-19, les questions environnementales et les enjeux de décentralisation sont plus que jamais des priorités. En tant qu’opérateur de transport et de stockage de gaz naturel ancré dans les territoires, Teréga s’inscrit pleinement dans ce double mouvement. Avec plus de 5 000 kilomètres de canalisations dans le grand Sud-Ouest, soit 15,8 % du réseau français, Teréga contribue chaque jour à dynamiser ses territoires tout en assurant sa mission de service public.

À travers le développement de nos infrastructures et de solutions énergétiques durables, notamment le biométhane et sa logique d’économie circulaire, notre activité bénéficie à l’ensemble du tissu économique et social de la région.

Chez Teréga, nous défendons une transition énergétique menée en régions, au plus près des acteurs de terrain, dont la connaissance fine et l’adaptabilité permettent une grande résilience dans les moments de crise.

Si Teréga fait le pari du gaz, c’est parce qu’il ne se limite pas au transport et au stockage d’énergie : il s’agit aussi d’un véritable engagement au service des territoires, des citoyens et de l’écologie.

Connectez-vous pour lire la suite.
Se connecter S’enregistrer