Le Concert du géné

Dossier : La Tradition et les Traditions de l'X des origines à nos joursMagazine N°331 Juin 1978
N° 331 Juin 1978
Les musiciens ont toujours été nombreux à l’X. Dès le début du XIXe siècle, les élèves organisèrent, dans l’amphi de chimie, des concerts auxquels assistaient le général, les principales personnalités de l’École, ainsi que leurs épouses.
Une interruption étant survenue, par suite du nombre insuffisant de musiciens, les élèves voulurent, en 1813, reprendre la tradition. Leur initiative échoua, parce que le « Conseil d’ordre » de l’École, consulté, refusa d’admettre les dames.

Les musiciens ont toujours été nombreux à l’X. Dès le début du XIXe siècle, les élèves organisèrent, dans l’amphi de chimie, des concerts auxquels assistaient le général, les principales personnalités de l’École, ainsi que leurs épouses.

Une interruption étant survenue, par suite du nombre insuffisant de musiciens, les élèves voulurent, en 1813, reprendre la tradition. Leur initiative échoua, parce que le « Conseil d’ordre » de l’École, consulté, refusa d’admettre les dames.

« Le Conseil d’ordre a discuté la question s’il convenait d’accorder aux Élèves la faculté d’inviter les dames à leurs concerts. Il a été unanimement d’avis qu’il y aurait de l’inconvénient à accorder cette permission. – 30 novembre 1813 .»

C’est en 1893 seulement que le général Gebhart jugea qu’une présence féminine au concert ne mettrait pas en péril la santé morale de l’Êcole. Le « Concert du Géné » reprit donc. Il eut lieu, à partir de ce moment, et jusqu’à une date récente, à l’Amphi de physique.

Poster un commentaire